VIDEO – Autour de l’Episode 12 de la Saison 2 – Le salut de Mary


Saison 2 Episode 12, « La salut de Mary » (The hail Mary)

Je décrypte pour vous ce douzième épisode de la saison 2 de la série Outlander.

Je vous livre mes impressions, je compare roman et série télé et j’analyse certaines thématiques :

  • Les dernières tentatives de Jamie pour éviter le massacre de Culloden
  • Claire, une femme de compassion
  • l’amour fraternel : entre Jack et Alex Randall  +  entre Dougal et Colum Mackenzie
  • comment cet épisode donne des réponses à certaines questions qui étaient en suspens

Voilà de quoi s’occuper les yeux (sur Youtube) et/ou les oreilles (en Podcast) pendant cette période difficile de Droughtlander 😉

 

L’épisode, en une phrase

La date fatidique de la bataille d’Inverness approche et elle semble inéluctable : les troupes jacobites manquent de ressources et ses dirigeants refusent de se résigner. Jamie essaie de trouver un moyen d’éviter le massacre pendant que Claire se retrouve avec deux patients mourants, Alex Randall et Colum Mackenzie…. (source: Wikipedia )

 

L’interview de Sam Heughan au sujet de l’épisode

Pour prolonger l’expérience et rester dans l’univers d’Outlander:

  • “Le chardon et le tartan” en version livre sur Amazon.fr: https://amzn.to/2Z7YzTF
  • “Le chardon et le tartan” en version audio sur audible.fr: https://amzn.to/2JXmTRM
  • Regarder la série Outlander sur NETFLIX: https://www.netflix.com/fr/
  • Les DVDs et Blu-rays des Saisons 1 à 4 d’Outlander sur Amazon.fr
  • Un Commentaire

    1. Un épisode en effet bien sombre, au niveau des éclairages, du ciel et de son contenu. Mais malgré ça, j’ai fort aimé. Le récit d’un’inévitable défaite, mal gérée , qui a offert à l’histoire un massacre de plus. J’ai adoré quand tu traites le Prince Charles de “crétin” et pour moi il méritait bien plus que quelques claques. Claire avait eu l’idée de le tuer, ça aurait été mieux, mais bien sur, le futur était déjà écrit. J’ai trouvé les scènes avec Colum très bien interprétées, le dialogue avec Dougal poignant car, face à la mort, souvent, on se sent bien plus vulnérable. Son incompréhension n’avait d’égal que le remord de son orgueil et, tous deux nous ont offert un moment fort et très bien réalisé. Que dire des scènes au chevet d’Alex Randall, avec une Claire courageuse,qui, malgré son aversion face à son frère, accepte tout meme de le soigner! Menzies joue divinement bien et quand il est rentré dans la chambre, tout en noir comme un croque mort, sa cruauté invisible et souterraine lui apportait un certain charme. Le dialogue dans la taverne était très bien écrit, c’était dur, mais il y avait ce sourd respect de Blak Jack Randall envers Claire, du probablement au fait qu’elle a su toujours lui tenir tete. Je ne m’attendais pas à qu’il frappe son frère, mais il ne faut jamais provoquer un fauve, n’est pas? Un très bon moment ,donc, avant la fin de la saison 2, fidèle pour moi, à tous les autres. Ca ne s’appelle pas Outlander pour rien!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *