VIDEO | Outlander | Autour de l’Episode 4 de la Saison 3 | Ce qui est oublié ou perdu | Of Lost Things


Outlander Episode 4 Saison 3 , « Ce qui est oublié ou perdu »

L’épisode 4 Saison 3, en une phrase

Tandis que Jamie goûte à contrecœur aux complexes intrigues de l’aristocratie, Claire et Brianna, en 1968, tentent désespérément de retrouver sa trace après Culloden. (source: Netflix)

Dans mon décryptage :

Je vous livre mes impressions et j’analyse certaines thématiques de ce quatrième épisode de la saison 3 de la série Outlander  :

  • Le portrait de l’aristocratie anglaise
  • Le cas Geneva !
  • Toutes les choses ou personnes que les personnages ont perdu
  • La raison d’être des temps d’écran passés dans les années 60.
  • Le montage final

La chanson de Bob Dylan – Paroles traduites

Pourquoi le choix de la reprise par le groupe Walk Off the Earth

En écrivant l’épisode, la scénariste Toni Graphia pensait utiliser la chanson de Bob Dylan, mais le légendaire auteur-compositeur-interprète n’était pas exactement dans leurs tarifs ! Il venait de gagner le prix Nobel, alors ils se sont dit : “Oh, on ne pourra jamais se payer ça“, a déclaré le producteur exécutif Matthew B. Roberts. “Et puis nous avons entendu ce groupe (NdlT : Walk Off the Earth) le reprendre et nous en sommes tombés amoureux en quelque sorte. Ca nous parlait vraiment à cause de la séparation de Jamie et Claire. C’est pourquoi c’est cette version qui a été choisie. Nous utilisons très rarement des chansons contemporaines. Au montage, nous avons essayé de trouver le bon moment pour le lancer parce que nous ne faisons pas beaucoup de montages non plus. Mais celui-là a vraiment fonctionné“.

Traduction des paroles de A Hard Rain’s Gonna Fall en FRANCAIS

Outlander saison 3 épisode 4 paroles Bob Dylan

Source : https://paroles2chansons.lemonde.fr/

Où es-tu allé, mon fils aux yeux d’azur ?
Où es-tu allé, mon fils bien-aimé
J’ai trébuché sur la face embrumée de douze montagnes
J’ai marché et rampé sur six routes tortueuses

Je me suis plongé au cœur de sept sinistres forêts
Je me suis retrouvé sur les bords de douze mers mortes
J’ai erré dix mille lieues au sein d’un cimetière

Et c’est une terrible, c’est une terrible, c’est une terrible,
C’est une terrible, c’est une terrible, c’est une terrible averse qui se prépare !

Oh mais qu’as-tu vu mon fils aux yeux d’azur ?
Qu’as-tu vu mon fils bien-aimé ?

La suite sur : https://paroles2chansons.lemonde.fr/

Pour compléter votre expérience de Outlander épisode 4 de la saison 3 : les vidéos

  • Débriefing par les producteurs et scénaristes de la série, Ron Moore, Toni Graphia et Matt Roberts

  • Les adieux de la fin de l’épisode

Anecdotes et secrets de tournage Outlander Saison 3 épisode 4

Plongez dans cet épisode avec des croquis exclusifs, des plans de production et des faits amusants fournis directement par l’équipe d’Outlander.

Outlander episode 4 saison 3 Of lost things

Dans cette section, le contenu original provient directement du site Starz. Je me suis “contentée” de le traduire en français. Ce contenu ne m’appartient pas.

HELWATER ET LE MANOIR ELLESMERE

Tournage Outlander Saison 3

“Les maisons fictives de Helwater et du manoir d’Ellesmere étaient constituées d’une combinaison de deux des plus belles demeures seigneuriales du sud de l’Écosse avec des éléments de chaque vraie maison dans les deux maisons fictives. Comme de nombreuses maisons seigneuriales ont été modifiées par des générations successives, elles offrent une riche palette de possibilités d’emplacement. Nous avons filmé ces deux maisons de maître sur leur autre façade au cours des saisons précédentes, mais vous ne pourriez jamais vous en douter”. – Hugh Gourlay, responsable de la supervision des lieux de tournage

ACCESSOIRE : LE SERPENT EN BOIS

Cet épisode n’est pas la première fois que nous voyons un tel objet. Le serpent en bois sculpté que Jamie donne à Willie rappelle le serpent en bois “Sawny” que le frère de Jamie, également appelé Willie, lui a donné lorsqu’il était enfant, et figure sur la “title card” de l’épisode.

Le serpent de Jamie pour Willie

Outlander Le serpent de Jamie pour Willie Outlander Le serpent de Jamie pour Willie

Le serpent que Jamie avait reçu de son frère Willie

Outlander Le serpent que Jamie avait reçu de son frère Willie Outlander Le serpent que Jamie avait reçu de son frère Willie

APERCU EN DETAIL : LES RECHERCHES SUR JAMIE

Outlander épisode 4 saison 3 tableau des recherches sur Jamie Outlander tableau des recherches sur Jamie Outlander tableau des recherches sur Jamie

Le mot et les photos de Matthew B. Roberts

Outlander épisode 4 saison 3 Hopetoun House

“Nous avons beaucoup utilisé Hopetoun House tout au long de la série, mais nous n’en avons jamais montré toute l’étendue avant l’épisode 304, où nous l’avons utilisée pour le premier plan du domaine d’Ellesmere.”

“J’ai repéré cette porte plutôt élaborée lors d’un repérage au domaine de Gosford – j’ai pensé qu’il était assez extraordinaire d’avoir une porte comme celle-ci menant aux jardins.”

Découvrir les analyses des épisodes de la saison 5

Pour prolonger l’expérience et rester dans l’univers d’Outlander:

  • “Le chardon et le tartan” en version livre sur Amazon.fr: https://amzn.to/2Z7YzTF
  • “Le chardon et le tartan” en version audio sur audible.fr: https://amzn.to/2JXmTRM
  • Regarder la série Outlander sur NETFLIX: https://www.netflix.com/fr/
  • Les DVDs et Blu-rays des Saisons 1 à 4 d’Outlander sur Amazon.fr
  • 4 comments

    1. Bonsoir Aurélie. Contente de t’entendre à nouveau. Cet épisode 4 peut paraître en effet morose, ( il n’est sûrement pas joyeux) mais je pense qu’il n’en pouvait pas en être autrement. La souffrance de Jamie et Claire est toujours là, leur parcourt d’acceptation n’est pas encore abouti et il n’ aboutira jamais. Ils doivent traîner leur peine tant bien que mal, pour y survivre et cette première partie de saison elle nous la relate magnifiquement bien. Un Sam, (encore lui, tient…) capable de tenir l’épisode à lui tout seul. Son interprétation est superbe, ce Jamie encore et toujours dépouillé de son identité, mais qui, avec l’élégance des grands hommes, sait fair ressortir ce qu’il est et il se fait apprecier et remarquer. (Etrange ça aussi…😘 ! ).J’ai fort aimé quand il avoue à lord Dunsany que lui même avait perdu deux enfants, quand on nous offre la magnanimité de celui-ci vers Jamie et l’ imperceptible soulagement de ce dernier pour une forme de liberté, certes minime, mais rassurante. Ton petit clin d’oeil à Downton Abbey m’a rappelé la série que j’ai bien aimé aussi. Plongée dans la puissante aristocratie anglaise, tu es trempée de la tête aux pieds dans un protocole on ne peut plus British.(…Mais si j’ai aimé la serie c’est aussi pour d’autres raisons).
      Isobel est très touchante ( elle joue aussi dans Poldark), l’intermédiaire dans tout l’épisode entre Geneva et Jamie. Oppositions flagrantes entre les deux soeurs que, comme souvent, se dissipent face à la douleur.
      J’ai bien sûr adoré l’audace de Geneva et encore plus la réaction de notre Jamie qui lui repond oubliant où il est, mais certain, sans aucun doute, de ce qu’ il est ! Un moment au sourire aux lèvres car, comment pourrait-on donner tort à Geneva par rapport à son choix ? Elle n’a pas été choisir le plus laid ! Personnellement, je cautionnais son choix et le courage d ‘oser, d’autant plus que l’époque ne se prêtait pas vraiment à ce genre de liberté. Bien sûr, cette belle jeune femme marié à un homme trois fois plus âgée qu ‘elle, moche et répugnant, on est bien partisan de son avversion. Tu m’a fait rire quand tu en as parlé….tes répliques et la voix relevaient du comique ! Quand j’ai vu Geneva faire la proposition à Jamie, ce qui m’a frappé, à été la ressemblance avec Claire. On aurait dit qu’elle portait sa robe et je me suis demandé si cela n’ avait pas été un choix délibéré. Peut être pour nous offrir une trêve symbolique de son absence ou alors une façon de mieux faire passer cette “nouvelle trahison”. Quoi qu’il en soit, moi je me suis régalée ! C’est une scène qui m’a plu énormément, je l’ai trouvé magnifique et très très bien joué, même si, entre la grande porte qui grince et les bottes que Jamie jette parterre, bonjour la discrétion ! Ce qui m’a dérangé un court instant c’est le moment où Jamie lui demande si elle a eu mal. C ‘etait une scène tournée à un moments differents par rapport à ce qu’on venait de voir (je le connais bien notre Jamie…. ! ) et je trouvait que c’etait trop flagrant. Pas une bonne réalisation pour moi. Le flop de l’épisode.
      Toute cette scène dans le livre est un peu differente mais elle reste à souligner tellement DG l’a bien décrite. La petite pointe d’humour en plus, un des plus beaux passages du tome 3.
      Un Lord John, comme tu le dis, très bien joué, personnage qu’on a decouvert dans l’episode 3 et que j’ai aimé tout de suite. Superbe échange entre lui et Jamie, preuve de la touchante puissance de leurs amours respectifs.Un très beau moment. Et puis, voir Jamie en père, quel régal ! Il était tellement heureux qu’il ne voulait plus rentrer chez lui et bien sûr on a ressentit sa souffrance au moment du départ. Je trouvais que le petit Willy ne rassemblait pas trop à son père mais enfin….je n’etais pas là pour vérifier…. !
      Pour finir, moi je n’ai pas trop aimé la chanson de la fin. Le texte est beau en soit, mais cette musique me dérange chaque fois que l’entend. C’est personnel, bien sûr, désolée, pas fans de Bob Dylan pour un sou et les notes ne me parlent pas.
      On laisse donc tous les personnages dans le désespoir et la tristesse, Claire abandonne aussi et on se pose des questions pour la suite, conscient que on ne nous laissera sûrement pas sur notre faim trop longtemps.
      En toute somme, un épisode que j ‘ai fort aimé, comme toujours, bien réalisé, écrit et interprété et je pourrais en parler encore et encore car, le plaisir de regarder Outlander ne se tarira jamais dans silence.
      Merci à toi Aurélie pour tout détail supplémentaire, ainsi qu’ à Anne-Marie, (un duo d’enfer que vous faites ! ), et à bientôt.

    2. Anna,
      Tes mots complètent sublimement mon analyse ! Tu mets le doigt sur des détails que l’épisode que j’ai choisis de laisser de côté pour la fluidité de mon propos 😉 : la conversation entre Jamie et Lord Dunsanny où l’on sent qu’un vécu quasi-identique rapproche mais où l’on sent aussi “qui est le maître”… , l’introduction de Jamie dans la chambre de Geneva qui se fait un peu trop facilement … et tant d’autres choses !
      C’était très audacieux de la part de la production de choisir un morceau contemporain tant nous sommes habitués aux musiques de Bear McCreary. Il est logique que cela ne “parle” pas à tous 🙄.
      Merci à toi Anna

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *