Outlander saison 3 | Autour de l’épisode 12 | La Bakra

Outlander saison 3 épisode 12 : L’Artemis atteint finalement la Jamaïque, rapprochant ainsi Jamie et Claire de leur objectif. Au cours d’un bal somptueux sur l’île, les Fraser rencontrent d’anciens alliés, ainsi que d’anciens adversaires qui menacent de faire capoter leur mission.

Titre original de l’épisode : The Bakra
Réalisateur : Charlotte Brandström
Scénariste : Luke Schelhaas

Analyse de l’épisode 12 de la saison 3 d’Outlander

Je vous livre mes impressions et j’analyse certaines thématiques de ce douzième épisode de la saison 3 de la série Outlander :

  • Quand Outlander ne détourne pas le regard lorsqu’il s’agit de traiter des thématiques difficiles ou controversées
  • L’accélération des intrigues et le foisonnement des coïncidences
  • La relation de Claire & Jamie, retour de la complicité
  • Le retour de Lord John Grey
  • Geillis est-elle la nouvelle méchante de la série ?
Acheter la Saison 3 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique
Acheter la Saison 3 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique

L’épisode 12, « La Bakra », en une phrase

En Jamaïque, Ian tombe à la merci d’un personnage mystérieux, et les Fraser assistent dans la maison du gouverneur à un bal somptueux où les surprises ne manquent pas. (source: Netflix)

Complétez votre expérience

Pour compléter votre expérience de l’épisode 12 de la saison 3 : les vidéos

Débriefing par les producteurs et scénaristes de la série
Ron Moore, Toni Graphia et Matt Roberts nous en disent plus sur l’épisode 12 : choix du titre, travail de certaines scènes, choix d’intrigues, ce qu’ils aiment personnellement. Nous avons un aperçu du travail qui est opéré dans les coulisses de la série !

 

Anecdotes et secrets de tournage Outlander Saison 3 épisode 12

Plongez dans cet épisode avec des croquis exclusifs, des plans de production et des faits amusants fournis directement par l’équipe d’Outlander.

Dans cette section, le contenu original provient directement du site Starz. Je me suis “contentée” de le traduire en français. Ce contenu ne m’appartient pas.

 

ROSE HALL, LA DEMEURE DE GEILLIS
LES COULISSES DU BAL DU GOURVERNEUR

Découvrir le livre dont est tiré cet épisode

Acheter le Livre Outlander Tome 3 | Le Voyage de Diana Gabaldon - Saison 3 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique
Acheter le Livre Outlander Tome 3 | Le Voyage de Diana Gabaldon - Saison 3 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique

Retrouvez le décryptage de l’épisode 12 en Podcast

  1. OutlanderAddict - S03E12 - La Bakra www.outlander-addict.com 45:19
Télécharger le Podcast
OutlanderAddict – S03E12 – La Bakra
(clic droit > Enregistrer le lien sous…)

🎧 Retrouvez les podcasts d’Outlander Addict sur les différentes plateformes de Podcast:
Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur iTunes Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur Deezer

1 commentaire

  1. Bonjour Aurèlie.
    Un peu en retard par rapport aux autres semaines, voici mes impressions sur cet avant -dernier épisode de la saison 3. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il commence sous une tension palpable, de façon assez intrigante . Dix minutes avant le générique, un certain trouble déconcertant se définie sur le sort de notre jeune Ian laissant présager le mystère de la suite. On est attendri par l’angoisse qui se lit sur son visage, jeune adolescent, au bagage de vie à peine entamé, obligé d’abandonner ses attaches familiales de force, le désarroi de voir s’ éloigner son seul ancrage rassurant, vers l’inconnu plus que terrifiant ! Et le récit de ces pauvres jeunes prisonniers qui partagent le même sort, ne lui est pas du tout d’apaisement. L’ escapade de quelque temps à Edinbourg avec Jamie lui aura au moins permis de commencer à ouvrir un peu les yeux sur une réalité différente que celle vécue avec ses parents, parfois difficile mais nécessaire pour ne pas se retrouver tout à fait démuni face aux épreuves de la vie, Certes, ce qui l’ attend n’est pas anodin, cette vasque remplie de sang rebutant et cette jambe qui en sort soudain, en font une scène très emblématique. On reconnait avec surprise la voix de Gaellis,  étonnée de la voir réapparaitre, et la musique, avec ses notes perçantes  et ténébreuses rajoute une couche affolante au moment, et pas des moindres! Ce pied sur le visage de Ian est un moment déroutant, quelle intensité de langage avec peu de chose! Il est désormais évident que Gaellis est déterminée plus que jamais à réaliser son plan avec un’ assurance maladive qui ne doit  connaitre freins , personnage haut en couleur, une superbe interprétation de Lotte qui  lui rend toute son ambiguïté , la gestuelle et le regard se fondant dans la maitrise de son talent. Langage sans retenue, au bout de son mépris frustrant, qui s’habille aussi d’une nonchalance désabusée quand elle veut s’emparer du saphir de Lord John. Encore un jeu manipulateur vers toute l’assemblée, forte de son bagage acquis dans le futur mais elle m’ a tout de même fait rire quand elle s’ étonne d’un enfant de 200 ans en parlant avec Mr. Campbell.! Je t’avoue que je n’avais pas compris non plus!!
    Nos amants de tous les temps, eux, se promènent le long du port de Kingston à la recherche de Petit Ian et on est face à une des plus dures réalités de l’ histoire. Pour Claire, qui semble encore souffrir de sa blessure au bras, c’est l’insoutenable et l’ inacceptable qu’elle n’arrive plus à contenir, sa réaction n’aurait pas pu être autre. Jamie l’aide sans nécessairement être convaincu que son bon geste pourra changer essentiellement les choses, mais il est porté par la confiance aveugle qui lui porte et son amour sans limites. Ce pauvre Téméraire, avec ses grands yeux écarquillés, qui ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait, étant plus que probablement convaincu d’être en train de rêver,  sert un personnage très représentatif de ce fléau de l’ histoire, de cette lutte pour “être”, réduite à la souffrance et à l’ inhumaine acceptation de la résignation.
    Soudainement, on se retrouve dans un’ ambiance tout à fait opposée, dans la nonchalance de l’opulence et l’indifférence des riches en quête de  nouveautés pour alimenter les discussions.  Haute en couleurs, cette réception nous ramène à Versailles, comme dit Jamie, illuminée de tous feux aussi. Ta remarque à ce propos est pertinente pour moi aussi, car dans les salles des châteaux des premières saisons, les lumières étaient beaucoup plus discrètes. Les détails parsemés par ci et par là en rappel de la prestigieuse demeure française, se voulaient peut-être porteurs d’un accent délibéré sur ce moment passé en France.
    Tous le monde apparemment s’ était donné rendez-vous ce soir là, un raccourci de l’histoire résumé en peu de temps pour en développer la suite, qui nous laisse la surprise de retrouver notre cher Lord John avec le plus grand des plaisirs. Il n’est qu’escompté que ce regard de Jamie à Claire rempli tous l’espace environnant, un moment de sensualité fébrile qui t’entraine sans retenue dans leurs pensées. Wahoo, pas besoin de suite, encore un superbe moment où le regard sans mot en dit plus que tous discours.(petite remarque, la perruque de Jamie avait une mèche rebelle, distraction pas courante!)
     Et que dire des retrouvailles avec le gouverneur… une scène superbe, bien jouée, les expressions sont tellement éloquentes que tu en ressens toute l’ émotion!  Ce pauvre John qui se prive d’un’ accolade spontanée qu’il désirait plus que tout, le regard de Jamie qui se forge d’une certaine ambiguïté et d’une lutte intérieur qui le bouleverse et le déstabilise même pour un bref moment,( on la comprend mieux après la lecture des livres), et le regard de Claire face à cette confrontation qui lui fait presque peur car elle ne sait pas la comprendre. Elle s’est dite qu’elle avait peut-être perdu l’amour de Jamie et son angoisse la pousse à briser la glace dans un effort que seule sa détermination à le garder lui à permis d’accomplir. Ce magnifique saphir que Lord John à chéri pendant tant d’année s’exprimait dans toute son ampleur. Une scène de toute beauté que j’ai adoré.
    L’humour de ce dernier au cour de la réception m’a fort plu aussi, le pétillant en plus qui te porte le sourire aux lèvres et j’ai ris avec sa réplique “star de la soirée” face à l’intérêt soudain qu’on portait à la pierre précieuse.
    Et pour finir, notre Jamie se retrouve encore une fois poursuivi pour un crime qu’il n’a pas commis, pas de répit pour les braves, une fois de plus, et quand on regarde l’épisode pour la première fois, on râle ferme, c’est une certitude! La temporalité à ce moment précis, m’échappe quelque peu, d’autant plus que, sous- titres faisant foi, le Porpoise serait arrivé une semaine plus tard. Un’ accélération qui porte la fin en toute hâte.
    J’ai fort aimé les thèmes musicaux qui nous sont proposés en rappel  aux épisodes précédents, malheureusement Fergus et Marsali, encore une fois, se retrouvent dans un rôle presque de comparses, à part un morceau d’ananas, ils n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent!
    Un épisode qui est passé très vite pour moi, énormément d’informations et événements qu’auraient mérités bien plus de temps, tout à fait d’accord avec toi, pour en approfondir l’impacte et qui auraient apporté un plus de taille à la sérié. Quand je pense à l’aridité de l’épisode 7, un’ heure perdue et un choix incompréhensible. J’ai fort aimé le récit du livre de toute cette partie, vraiment beaucoup, un peu de regret que cette fin de saison 3 s’en éloigne de plus en plus.
    Tu mentionnes la fin des deux premières saisons en attendant le prochain épisode, peut-être que nos ressentis seront les même, je te dis donc à bientôt et merci pour tous les détails sur ton site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *