VIDEO | Outlander | Autour de l’Episode 3 de la Saison 3 | Dette d’honneur | All Debts Paid


Outlander Episode 3 Saison 3 , « Dette d’honneur »

L’épisode 3 Saison 3, en une phrase

Tandis que Brianna grandit, le mariage de ses parents se fragilise. Pendant ce temps, Jamie noue une alliance surprenante en prison. (source: Netflix)

 

Dans mon décryptage :

Je vous livre mes impressions et j’analyse certaines thématiques de ce troisième épisode de la saison 3 de la série Outlander  :

  • Le deal entre Frank et Claire
  • Arrivée du nouveau personnage : Lord John Grey
  • La renaissance de Jamie le leader
  • l’utilisation des couleurs VERT et BLANC

 

Pour compléter votre expérience de l’épisode 3 de la saison 3 : les vidéos

  • Débriefing par les producteurs et scénaristes de la série, Ron Moore, Toni Graphia et Matt Roberts

 

  • Interview de Sam Heughan dans Culture Trip

  • Interview de David Berry pour la télé australienne

 

Anecdotes et secrets de tournage Outlander Saison 3 épisode 3

Plongez dans cet épisode avec des croquis exclusifs, des plans de production et des faits amusants fournis directement par l’équipe d’Outlander.

Dans cette section, le contenu original provient directement du site Starz. Je me suis “contentée” de le traduire en français. Ce contenu ne m’appartient pas.

Outlander Claire demande le divorce à Frank

LA PRISON D’ARDSMUIR

“Le lieu utilisé pour filmer la prison d’Ardsmuir est l’un des châteaux médiévaux les mieux préservés d’Écosse. Le château est également connu pour son histoire avec Marie, reine des Écossais. Pendant son séjour ici en 1566, un pacte a été conclu pour se séparer de son mari, Henry Stuart Lord Darnley”. – Hugh Gourlay, responsable de la supervision des lieux de tournage

 

CONCEPTION DES COSTUMES

 

 

Le mot et les photos de Matthew B. Roberts

Outlander Craigmillar Castle château

Prise lors d’un repérage pour l’épisode 303.

Cette photo a été prise lors d’un repérage au château de Craigmillar, alors que l’on cherchait l’endroit idéal pour que Duncan Kerr raconte son histoire à Jamie.

“C’est l’extérieur de l’appartement de Claire et Frank à Boston. Dans l’épisode 303, on voit Frank descendre ces marches pour la dernière fois…”  –Matthew B. Roberts, producteur exécutif/scénariste

 

 

 

 

 

Découvrir les analyses des épisodes de la saison 5

 

 

Pour prolonger l’expérience et rester dans l’univers d’Outlander:

  • “Le chardon et le tartan” en version livre sur Amazon.fr: https://amzn.to/2Z7YzTF
  • “Le chardon et le tartan” en version audio sur audible.fr: https://amzn.to/2JXmTRM
  • Regarder la série Outlander sur NETFLIX: https://www.netflix.com/fr/
  • Les DVDs et Blu-rays des Saisons 1 à 4 d’Outlander sur Amazon.fr
  • 3 comments

    1. Comme à chaque fois. Bravo.
      C’est une très belle analyse qui permet la compréhension à la fois de la série, du livre et surtout remplie de pleins d’éléments sur le tournage, les costumes … J’ai beaucoup aimé la symbolique des couleurs.
      C’est toujours très juste.
      Merci beaucoup Aurélie pour tout tes décryptages cela aide à comprendre la façon donc cette série a été faite, pensée et tournée.
      Je suis toujours aussi admirative des acteurs qui sont fabuleux et qui retranscrivent si bien ce que Diana a écrit. Même si il y a des écarts par rapport aux livres cela sonne très juste et surtout nous transportent.
      J’attends avec impatience tes nouveaux décryptages.
      Encore merci pour ton travail fabuleux.

    2. Je suis d’accord avec Maya ( sur youtube )quand elle dit que Lord John évite la déportation ou un transfert dans une autre prison à Jamie, par amour. D’ailleurs à ce sujet, quand on voit Jamie et LJG discuter avant d’arriver à Helwater il me semble que la traduction française n’est pas juste car elle traduit les paroles de Jamie par :” pourquoi vous me faites ça?” alors qu’en VO il me semble que c’est plutôt :” pourquoi vous faites ça pour moi ?”. Jamie sait que LJG éprouve quelque chose pour lui et dans la partie d’échec on s’en rend compte. Quand Lord John Grey pose sa main sur celle de Jamie celui ci ne dit rien mais quand LJG commence à le caresser avec son pouce les choses se gâtent. Encore une fois un magnifique épisode remarquablement interprété.

    3. Bonsoir Aurèlie.
      Me voilà enfin pour mon ressenti après ton décryptage que j’attend toujours avec grande impatience, c’est chose certaine. J’ai fort aimé tous les aspects que tu as relevé et la vue sur certains détails, comme la dominance des couleurs , qui ont enrichi d’avantage mon visionnage.
      Un épisode, encore une fois, que j’ai fort aimé. On retrouve en effet un Jamie qui commence à réagir, sale, décoiffé, soumis malgré lui à des lois déraisonnées et pourtant toujours aussi fier, chef de clan malgré tout et oh combien fidèle à lui même! Sa révolte silencieuse par le regard, parfois ostentatoire, mais oh combien libératrice, je pense. J’ai bien aimé ses répliques et cette lumière qui dégageait de sa personne qui l’illumine au delà de la salissure et le repli. Les rapports qu’il développe avec John Gray m’ont un peu étonné au début (j’avais pas encore lu les livres) car je ne pensais pas que ça aurait été possible pour lui, après BJR, de se rapprocher d’une tunique rouge! Leur relation se complète dans la solitude de chacun, pour des raisons différentes, certes , mais aura le but d’une complicité qui sera bénéfique. Bien évidement, très belle scène que celle où il surprend Gray, le retour en effet, de celle de la 2ème saison et le parfait trait-d’union entre la tunique rouge et l’homme d’honneur. Car Lord John Gray n’est pas que Lord de nom, il l’est aussi dans son cœur. Personnellement, je n’ai pas eu des doutes sur le ressenti de John pour Jamie. Après ce qu’ il lui avait confié sur son ami à qui il n’avait pas pu dire aurevoir à Culloden, cause les préjugés et interdictions de l’époque, ça m’a paru évident et le regard de l’acteur a su parfaitement l’exprimer. Quand il a amené Jamie à Helwater et qu’il lui a dit que les propriétaires n’ appréciaient pas les jacobites, j’ai crains pour Jamie, en me demandant ce qu’i allait encore lui arriver. D’ailleurs, l’expression de Sam me paressait assez éloquente dans ce sens. La décision de John était pour moi motivée par ses sentiments et celà m’a fait plaisir de voir que Jamie avait enfin trouvé un ami. Lecture faite, le déroulement de leurs rapports est bien différente dans les livres, mais comme déjà dit, deux pour un, ça me convient parfaitement.
      Je n’ai pas trop compris le but des divagations de Duncan Kerr, très flues, il parle d’un MacKenzie, certes, mais moi j’ai pensé plutôt à Dougal……ça avait l’air plus d’un puzzle pour la suite!
      En parallèle, on retrouve Claire dans un mariage de convenance, plus sereine, qui achève ses études grâce à un Frank toujours intentionné, mais qui ne tarde pas à se rendre compte que sa liberté avait un prix. Bien évidement, cette Sandy qui s’impose dans un tel conteste, m’a dérangé, surfait selon moi. Un flop pour moi aussi.( Peu avant Outlander, j’avait regardé The Handmaid’s tale, La servante Ecarlate, où elle a joué). Par contre j’ai fort aimé la dispute qui a suivi. Les reproches qui devaient sortir, un Frank fatigué, une Claire outrée à juste titre, mais le tout relate, on ne peut mieux, une relation toxique. J’ignore si tu a remarqué, quand Claire attend Frank assise sur le fauteuil, elle a d’abord une cigarette à la main et tout de suite après, on la voit avec un verre de whisky. La phrase que clôture la dispute est poignante, phrase qu’on ne pourrait oublier tellement elle forte de de tout sens. Magistrales interprétations je trouve, avec un Mendiez dans la perfection émotionnelle de son récit.
      Et la scène finale est tout simplement magnifique. Je te rejoins pleinement quand tu parles de la musique. Un thème qu’on avait déjà entendu mais, qu’ici, prend l’ampleur de toute sa beauté. Magnifique! Tu nous as fait remarquer cette moitié de Claire devant la porte, ton interprétation donne à une scène apparemment anodine, une signification de toute beauté émotive. J’ai adoré, un moment triste certes, mais sublimé par un’ intensité comme Outlander est capable de réaliser, par les mots de Claire et une superbe scénographie. (Est-ce-que je t’ai déjà dis que je suis folle de cette série ?)
      Très intéressantes toutes les informations que tu ajoutes à ton décryptage, elles offrent aux re.re.
      re visionnages du plaisir en plus et je te remercie de tout cœur pour ton travail, ainsi que tout autre personne qui offre son ‘allégeance’ à cette magnifique série. Vous êtes formidables!
      A bientôt et portes toi bien.

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *