Outlander saison 3 | Autour de l’épisode 11 | En territoire inconnu

Outlander saison 3 épisode 11 : Après son saut plein d’espoir, Claire s’échoue sur une île apparemment déserte où la survie est sa seule option. La navigation sur des eaux dangereuses a paralysé l’Artemis, alors Jamie imagine un moment de joie pour son équipage au milieu de ces terribles déconvenues.

Titre original de l’épisode : Uncharted
Réalisateur : Charlotte Brandström
Scénariste : Karen Campbell & Shannon Goss

Analyse de l’épisode 11 de la saison 3 d’Outlander

Je vous livre mes impressions et j’analyse certaines thématiques de ce onzième épisode de la saison 3 de la série Outlander :

  • Claire en mode survie
  • Pourquoi Claire et le Père Fogden sont plutôt connectés ?
  • Toutes ces coïncidences …
  • Marsali !!!!
  • Un peu de gastronomie 😉
Acheter la Saison 3 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique
Acheter la Saison 3 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique

L’épisode 11, « En territoire inconnu », en une phrase

Après que la mer la rejette, épuisée, sur le rivage d’une terre inconnue, Claire, obsédée par son désir de retrouver Jamie, marche au hasard en quête de civilisation. (source: Netflix)

 

L’illustration de Pitch Mani

illustration-pitch-mani-episode-11-saison-3

Retrouvez toutes les illustrations de Pitch Mani sur ses différents médias sociaux :

INSTAGRAMFACEBOOKSITE INTERNET

Elle vous offre aussi la possibilité de faire imprimer certaines de ses illustrations sur

sa BOUTIQUE ETSY

sur REDBUBBLE

Et pour découvrir qui est Pitch Mani, retrouvez notre entretien dans cet article sur mon site : Entretien avec Pitch Mani.

Complétez votre expérience

Pour compléter votre expérience de l’épisode 11 de la saison 3 : les vidéos

Débriefing par les producteurs et scénaristes de la série
Ron Moore, Toni Graphia et Matt Roberts nous en disent plus sur l’épisode 11 : choix du titre, travail de certaines scènes, choix d’intrigues, ce qu’ils aiment personnellement. Nous avons un aperçu du travail qui est opéré dans les coulisses de la série !
Coulisses en 360° sur l’Artémis avec Sam Heughan et Caitriona Balfe | Scène coupée épisode 11

▬▬▬▬▬ ✳💛✴ 𝐂𝐨𝐧𝐭𝐞𝐧𝐮 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐯𝐢𝐝𝐞́𝐨 ✴💛✳ ▬▬▬▬▬

➖ Embarquez sur le plateau de l’Artemis avec un aperçu des coulisses d’une scène coupée de l’épisode 11 de la saison 3 d’Outlander mettant en scène Sam Heughan et Caitriona Balfe

➖ Possibilité de visiter le plateau de tournage en 360° !

Anecdotes et secrets de tournage Outlander Saison 3 épisode 11

Plongez dans cet épisode avec des croquis exclusifs, des plans de production et des faits amusants fournis directement par l’équipe d’Outlander.

Dans cette section, le contenu original provient directement du site Starz. Je me suis « contentée » de le traduire en français. Ce contenu ne m’appartient pas.

L’AFRIQUE DU SUD

« Dans la saison 3, nous sommes dans un nouveau monde. Pendant la saison 2, j’examinais nos différentes options. J’ai étudié l’Australie. J’ai étudié les Caraïbes. La République Dominicaine. J’ai cherché dans tous les endroits du monde qui ont des bassins remplis d’eau adaptés pour le tournage. Mais en réalité, il n’y avait qu’un seul endroit, et c’est l’Afrique du Sud.

Nous avons eu beaucoup, beaucoup de chance de pouvoir hériter d’une grande partie des moyens de la série Black Sails, et nous avons transformé certains de leurs navires et certains de leurs décors là-bas au Cap pour les utiliser dans Outlander. Ainsi, vous voyez un monde riche, différent, varié avec de merveilleux voiliers, des plages agitées, des forêts, des plantations, des sucreries…  » David Brown – producteur et réalisateur

« Je pense que le plus grand défi de nos recherches pour figurer la Jamaïque, c’était d’abord, évidemment, de trouver les bateaux. Ensuite, nous devions trouver des bassins pour filmer les navires. Nous devions également trouver différents paysages : une architecture coloniale, la forêt, la jungle et les plages.
Il a été difficile de trouver un endroit qui possède tous ces éléments. Nous avons fait des recherches en Australie, nous avons pensé à la Jamaïque pendant un bref instant, mais finalement, Le Cap nous a offert tout cela. Il y avait de belles plages. Nous avons pu construire une jungle sur notre terrain. Ils avaient déjà des bateaux de Black Sails, les bassins dont nous avions besoin pour filmer les séquences d’eau, et ils avaient une architecture coloniale étonnante dans et autour de la région, donc ils avaient tout ce dont nous avions besoin au même endroit. Le Cap nous a permis d’avoir tout cela en plus d’une équipe formidable ».Maril Davis, productrice exécutive

L’HACIENDA DU PERE FOGDEN
PHOTOS DES COULISSES

Découvrir le livre dont est tiré cet épisode

Acheter le Livre Outlander Tome 3 | Le Voyage de Diana Gabaldon - Saison 3 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique
Acheter le Livre Outlander Tome 3 | Le Voyage de Diana Gabaldon - Saison 3 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique

Retrouvez le décryptage de l’épisode 11 en Podcast

  1. OutlanderAddict - S03E11 - En territoire inconnu www.outlander-addict.com 38:58
Télécharger le Podcast
OutlanderAddict – S03E11 – En territoire inconnu
(clic droit > Enregistrer le lien sous…)

🎧 Retrouvez les podcasts d’Outlander Addict sur les différentes plateformes de Podcast:
Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur iTunes Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur Deezer

7 commentaires

  1. Bonjour Aurèlie. Moi je définirai cet épisode bien coloré et….chaud! Notre Claire, on ne pourrait plus aventureuse et déterminée dans ses choix, nous amène dans un périple en solo avec la seule voix off comme guide et sous un soleil de plomb.
    J’ai fort apprécié les vues panoramiques des lieux, ces prises à fleur d’eau qui font la transition entre son séjour en mer et la délivrance de la plage. Très bien réalisé et superbement interprété par Cait, ce récit il en reste pas moins, pour moi, parsemé de beaucoup d’acquis de facilité. Cette pauvre Claire, déjà fort éprouvée dans l’épisode précédant, se faufile dans une jungle de tous dangers, sans eau, nourriture et moyen de défense. Tu m’as fait rire aux éclat nous disant que tu serais morte de faim bien avant le 3 semaines, sans manger!!!! Moi, plutôt que passer la nuit dans un tel endroit, j’aurais préféré me faire mordre par des crabes sur la plage.!!!! Elle a la chance aussi d’avoir un sommeil  » léthargique ». Epuisée, d’accord, mais ne pas sentir que les fourmis se délectaient de cette aubaine inespérée, cela me semble peu probable. D’autant plus que la morsure d’une fourmi ressemble beaucoup à un’ aiguille planté dans la peau et ces fourmis rouges, comme il me semble qu’elles étaient, sont les plus voraces. Une chance aussi que Cait n’ait pas peur des serpents, et Claire en a eu aussi, car je doute fort que ce genre de reptiles soient si nonchalants dans leur milieu sauvage! Personnellement, je ne me suis pas attardée à regarder ce qu’il en serait, avec les crocodiles et les dragons de Komodo, ils font partie de ces animaux pour qui j’ai une révulsion phobique, même pour les photos des livres.
    On se retrouve enfin, miracle de l’endurance humaine, dans l’hacienda du père Folden. Quand j’ai vu Claire ligotée à son lit, je me suis demandée ce qui allait encore lui arriver et j’ai eu peur pour elle, les peuples sauvages n’étant pas trop regardants. Mais on est vite rassurés, notre bon samaritain est là pour l’aider. Personnage sympathique et touchant , très bien interprété, qui nous offre des moments très amusants qui nous permettent d’ éloigner la tension et espérer que Claire et Jamie puissent à nouveau se retrouver. Je crois que, quand nos yeux se poseront désormais sur une noix de coco, on la regardera différemment en se disant qu’elle pourrait nous éclairer sur notre état de santé…..!!! ( Discrétion obligatoire en faisant cela, cause secret professionnel!!!! ). Cette étrange présence qu’est ce fruit local, pour le père Folden, est, sans doute aussi, le fruit de sa solitude, de la tristesse de la perte de son épouse et je pense aussi de la consommation du jupa!!!! Ce n’est surement pas Mamacita qui pourra le combler d’une discussion réconfortante! Claire, encore une fois, elle rentre dans le jeu du père, (deux cent ans de plus ça aide) et, comme elle l’ a déjà démontré dans d’autres occasions ,elle fini pour obtenir ce qu’elle veut. Heureusement, car Mamacita ne l’aime vraiment pas et encore une fois, décidément, Claire se fait traiter de « pute »(sous-titres) et elle dérange de sa personne. Du haut de son imposante posture, Mamacita s’affiche de sa souffrance et sa frustration avec un’ attitude hégémonique, mais si le pauvre père Folden était disposé à l’accepter, il n’en n’aurait été pas de même pour Claire, et ça, elle l’avait déjà bien compris. Le danger qu’elle puisse remplacer Ermenegilde aidant, elle était plus qu’heureuse de s’en débarrasser.
    Heureusement que l’Artemis passait par là.. au prix de notre chère Arabella, mais enfin, ce n’était pas trop cher payé considérant l’enjeu.
    J’ai fort aimé l’ironie du moment, ou notre étrange prêtre, anéanti par la perte d’un si cher animal à ses yeux, s’octroie le plaisir inouï de sortir une multitude de bestioles noires affamées pour qu’elles puissent en dévorer les dernières chaires! Je n’ai pas cherché à retrouver le nom de ses insectes, ils n’attisaient pas vraiment un intérêt morbide chez moi non plus. En tout cas, bonne chance pour les remettre tous dans le pot !!!
    On retrouve notre Jamie échoué sur la plage, la même dans l’ampleur de ce vaste territoire, où Claire est arrivée aussi. Les dialogues de cette scène était réduits à un minimums dans toute hâte pour pouvoir faire la liaison avec l’arrêt de nécessité. Question que tu saches, point.
    Dégâts d’une tempête qui en effet, à tué tout le monde sauf nos personnages et un bateau qui ne souffre que d’un mat de misaine cassé!. Je me suis demandé comment ils ont pu le transporter avec ces petits bateaux (sortis aussi de nul part), on est décidément face à une prouesse de toute louange. Heureusement que Claire, une fois arrivée à son tour à la plage, elle avait pensé à garder le miroir…..ce qui nous donne tout de même des retrouvailles de toutes émotions, une belle scène qui fait plaisir, avec cette musique qui marque souvent ces moments là, une scène qu’ils ont tourné longtemps, il parait, avant de pouvoir obtenir un résultat pleinement satisfaisant. Tout ceci nous fait oublier tout le reste et nous prépare à un mariage improvisé qu’on n’attendait pas de si tôt. J’ai adoré toute la scène du mariage, de l’offrande de la poule, rescapée comme tu dis, elle aussi, aux propos du père Folden, à mourir de rire. Ce jupa doit laisser trace dans son passage….
    Notre Marsali, elle est géniale, exubérante, impatiente et d’un franc parler qui ne fait pas défaut à sa détermination. Un personnage qui se forge tout doucement de beaucoup d’affinités avec celui de Claire et qui promettent une bonne complicité, comme tu le signales justement.
    Moment magnifique que celui où Jamie prononce son nom pour reconnaitre Fergus comme son fils, j’ai adoré la vocalité de Sam en épelant les trois et le regard si gratifiant de celui qui osait à peine y croire! Un peu plus tard, Claire penché sur Jamie, la tète sur son épaule, enlacés l’un à l’autre, dans la lumière par rapport aux autres figurants, comme si ce mariage était en quelque sorte la confirmation de leurs propres vœux. Un ‘image de toute beauté! Quelle émotion, encore une fois, qu’ Outlander nous offre avec peu de chose et quelques regards, pour te transporter ailleurs!
    Je trouvais que sur le visage de Claire on lisait aussi le poids des dures épreuves endurées et l’inquiétude de celle qui l’attendait en Jamaïque avec les accusations sur Jamie. La bénédiction du père Folden a été reçue comme un signe de bonne augure, que tout les deux on accepté humblement, rassurés d’être à nouveau ensemble.
    Et que dire de cette ultime scène si ce n’est quelle dépasse toute attente! Quel jeu sensuel et érotique porté à l’écran avec une savante finesse, quelle interprétation de ces deux acteurs qui sont capables de nous faire oublié qu’on est au cinéma, quel plaisir de regarder ça avec le sourire complaisant d’un écrit qui sait parler au delà des mots! Cette soupe à la tortue, elle restera sceau royale de la série, une réussite de toute beauté. Habitée par cette musique qui pointille l’espiègle coquinerie de ces fougueuses retrouvailles, ces notes seront rappel indissociable.
    Et malgré le fait que j’aurais aimé que la scène coupée soit intégrée à l’épisode, je dois avouer que tu as raison, elle aurait coupé le sillage si amusant et gratifiant que la soupe à la tortue avait laissée derrière elle.
    Cet épisode s’éloigne assez bien du récit du livre, suite du précèdent dans la même conception plus personnalisée, car trop compliqué à réaliser. Tout n’est pas nécessairement crédible, mais dans l’écrit de toute cette partie, je trouve que DG offre aussi des situations qui ne le sont pas trop non plus. La série se devait de rejoindre à tout prix la destination finale pour la recherche du Petit Ian, même par voies traverses. Mission accomplie, la Jamaïque les attend.
    Je pars donc aussi à la recherche de quelqu’un, un certain Mr. Willoughby pour qu’il me prépare une bonne soupe à la tortue car tout ça m’a mis en appétit!!!!
    Un tout grand merci pout tous détails supplémentaires sur ce site, et à bientôt.

    PS. Petite curiosité: en anglais le bateau est nommé Porpoise par Sam et les sous-titres le nomment Marsouin. Est-ce tout simplement la traduction du mot? Merci

    1. Oui Marsouin est la traduction de Porpoise. J’avoue que je ne regarde plus en VF (sauf certains passages pour les besoins de mes décryptages) donc je n’ai même pas fait attention au fait qu’en VF, peut-être que nos héros parlent du « Marsouin’ et non du « Porpoise »…
      Merci Anna pour ton analyse toujours aussi détaillée et riche d’émotions 💕

  2. Merci Aurelie pour ce beau décryptage qui nous permet d’apprécier à chaque fois plus la série et les acteurs Sam et Caitriona. Je les découvre depuis qq mois et je me régale chaque semaine. J’ai hâte d’aller voir vos décryptages après chaque épisode regardée.
    Pour l’échouage du navire de Jamie après la tempête, j’ai pensé que, comme Claire quand elle a sauté du bateau et qui n’est pas arrivée sur l’île d’en face parce qu’elle avait dévié de sa trajectoire peut être à cause du courant et du coup avait aussi échoué sur cette île…peut être que pour Jamie cela s’est passé de la même manière ??…que dans cette partie des Caraïbes tous les navires échouent de ce côté là ou sont emmenés par les courants sur cette île…??? En fait, il leur est arrivé la même chose.
    A bientôt pour de nouveaux décryptages et merci encore pour ce beau travail

    1. Merci pour ce chaleureux commentaire Corinne 🙏
      En effet, vous avez probablement raison… Les courants marins font souvent échouer les bateaux aux mêmes endroits ! C’est une explication fort plausible 😉
      A très bientôt !

  3. Enfin un épisode dans lequel on trouve beaucoup de positifs et j’aime surtout la fin !!! Même s’il y a un peu de longueur quand Claire avance seule…
    Claire en mode de survie, elle a bien bourlingué avec son oncle et aussi en Ecosse, je lui tire mon chapeau et malheureusement elle a perdu le sien !!!
    Elle n’a pas perdu la règle des 3 …mais il ne faut pas que ça dure trop longtemps ce ne sont pas quelques gouttes d’eau qui vont lui permettre de survivre.
    Elle fait de drôles de rencontres qui ne peuvent l’aider : squelette, fourmis, serpent…sous un soleil de plomb et une chaleur extrême, qui ajoute une grande fatigue…heureusement un chien qui la sauve ….OUF !!!
    Nous la retrouvons aux bons soins de Mamacita et du Père Fogden, Mamacita qui surveille son gendre et la mémoire de sa fille toutes griffes dehors …
    Il y a quand même de l’humour, une ambiance étrange et pourtant il n’y a que le père Fogden qui fume le « YUPA »…vue les effets il vaut mieux ne pas y goûter
    Grâce à une chèvre, Claire retrouve Jamie sur la plage, ils ont ce lien qui les ramène toujours l’un vers l’autre, cette force, cette puissance, c’est Idyllique, leur Amour est plus fort…
    Concrétisation du mariage de Fergus et Marsali avec la bénédiction du Père Fodgen et qui met de l’humour forme ‘Yupa », bénédiction un peu décalée, la tirade entre la main de Fergus etc ….Marsali dit ce qu’elle pense sans aucune honte. La complicité naissante entre Claire et Marsali, elle lui ressemble beaucoup.
    Un final GENIAL !!! Claire et la « soupe de Tordue », toute fiévreuse…Jamie qui n’arrive pas à lui faire l’injection de pénicilline …ils sont joueurs, les préliminaires sont SUPERS, ludiques, amusants, très belle intimité entre eux !!!
    je veux bien de la soupe de Tortue et fin d’épisode sur une bonne note !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *