TRADUCTION | DAMAN Magazine | Interview de Sam Heughan (Saison 5 Outlander et Bloodshot)

 

 

Sam Heughan parle de la dernière saison de “Outlander” et du film de super-héros “Bloodshot”.

Article paru dans l’édition de Avril-Mai 2020 du magazine Daman – Photos par MITCHELL NGUYEN MCCORMACK 

Traduction : Maya J. 

L’acteur écossais Sam Heughan est surtout connu pour son interprétation de Jamie Fraser, le premier rôle masculin et l’un des personnages les plus emblématique de “Outlander”. Il s’agit d’un drame historique basé sur la série de romans du même nom de Diana Gabaldon, “Outlander” nous permet de suivre Claire Randall (jouée par Caitriona Balfe), une ancienne infirmière mariée de la Seconde Guerre mondiale, qui en 1946 se retrouve catapultée en Écosse en 1743. Elle y rencontre un séduisant guerrier des Highlands, qui n’est autre que Jamie Fraser.

Faire partie de “Outlander” a eu un impact énorme sur la vie de S.Heugan. Bien sûr, on peut dire la même chose de certains autres projets auxquels il participe cette année, de la création d’un whisky écossais appelée “The Sassenach” aux multiples projets de films dont “Bloodshot” et aussi “An Unquiet Life“. DA MAN a rencontré S. Heughan avant la sortie de la dernière saison de “Outlander” pour discuter des secrets de la série, ainsi que de son travail avec Vin Diesel dans “Bloodshot” et de ce qui l’a attiré dans le monde du cinéma.

 

DA MAN : Salut Sam, c’est génial de t’avoir avec nous. Comment vas-tu ces jours-ci ?

Sam Heughan : Je vais très bien, merci. En ce moment, je suis coincé en Amérique à cause du Coronavirus et je ne sais pas si je vais retourner au Royaume-Uni, car là-bas aussi, ça se présente mal. Cependant, j’ai travaillé sur divers projets et j’ai hâte de lancer un programme de remise en forme gratuit, avec ma fondation caritative MPC (My Peak Challenge) pour promouvoir un mode de vie sain. En outre, nous allons également mettre aux enchères une partie de mon nouveau whisky “The Sassenach” pour soutenir World Central Kitchen, et l’excellent travail du Chef Jose Andres qui l’a créé.

DA : Parmi vos activités précédentes et actuelles , plusieurs ont retenu notre attention, mais en tête de liste : “Outlander”. Qu’est-ce que cela fait de jouer dans cette série ?

SH : Cela fait six ans que je suis dans cette série et “Outlander” a changé toute ma carrière. . Elle m’a apporté des opportunités et je lui en suis très reconnaissant. J’ai maintenant une carrière cinématographique, plusieurs films qui sortent cette année, une émission de télévision que j’ai produite, réalisée, financée et, bien sûr, je suis maintenant producteur sur “Outlander” aussi. Je suis également reconnaissant envers les fans et leur formidable  soutien.

DA : “Outlander” saison 5. Comment vous sentez-vous en ce moment ?

SH : Je suis excité. Tout le monde fait un travail incroyable cette saison. C’est définitivement une saison forte.

DA : Sur une note plus personnelle, quelle est votre partie préférée de la saison 5 de “Outlander” ?

SH : Pour moi, l’histoire de mon personnage Jamie Fraser qui doit se ranger du côté des Britanniques, se battre contre son parrain et soutenir tout ce contre quoi il s’est battu auparavant était une histoire formidable et conflictuelle. À part cela, personnellement, l’épisode sept est mon préféré.

DA : Quel est, selon vous, l’un des aspects les plus mémorables ou les plus impressionnants du travail sur la série ? Quelque chose qui vous accompagne encore longtemps après la fin du tournage ?

SH : Sans aucun doute les fans. L’engagement, le respect, le soutien et l’excitation. Nous sommes très chanceux de les avoir. Je ressens leur implication au quotidien.

DA : Sur ce point, que pensez-vous que les fans trouveront le plus mémorable de la nouvelle saison de “Outlander” ?

SH : L’épisode final de cette saison est le plus difficile. Je pense que les fans seront bouleversés par celui-ci.

DA : À votre avis, quels sont les principaux facteurs de succès de “Outlander” ?

SH : Les fans et l’écriture de Diana Gabaldon sont les principaux facteurs du succès de “Outlander“. Les fans et leur soutien sont inestimables. Nous avons la chance d’avoir un roman exceptionnel sur lequel nous appuyer. Nous sommes en train de préparer la saison prochaine et D. Gabaldon écrira aussi pour la saison 6.

 

DA : Rétrospectivement, vous souvenez-vous du moment où vous avez vu le scénario de “Outlander” pour la première fois ? Quelle est la chose qui vous a alors traversé l’esprit ?

SH : Je me suis senti bouleversé et enthousiaste. Même maintenant, j’ai de la chance d’être encore emballé chaque fois que nous recevons un nouveau scénario.

 “En tant qu’Écossais, je respecte et j’aime notre culture et notre histoire. C’était un honneur pour moi de pouvoir apporter cela au monde”

 

DA : En jouant Jamie Fraser, quel genre d’idées avez-vous retenu dans votre interprétation de ce personnage ? Comment vous êtes-vous préparé à vous mettre à la place d’un tel homme ?

SH : En tant qu’Écossais, je respecte et j’aime notre culture et notre histoire. C’était un honneur pour moi de pouvoir apporter cela au monde.

DA : Votre personnage a beaucoup évolué tout au long de la série. Etait-ce un rôle intérressant à jouer ?

SH : Pour être honnête avec vous, je n’ai jamais incarné un personnage aussi longtemps. Ce fut un grand voyage de le voir évoluer et mûrir. D’une certaine façon, il n’est plus l’homme qu’il était. Il est plus expérimenté maintenant, mais au fond, il est toujours le Jamie Fraser que nous aimons tous.

 

DA : Passons maintenant au cinéma. Cette année, vous vous plongez dans le genre des superhéros avec “Bloodshot”. Que peuvent attendre les spectateurs de ce film d’action ?

SH : Je suis très fier de ce film. C’est dommage car il est sorti pendant la pandémie du Corona. Évidemment, je suis content que les gens soient en sécurité et je suis si heureux que le film soit sur le point de sortir en ligne. C’est un film d’action de super-héros formidable et captivant qui est basé sur les personnages de Valiant Comics. Les personnages sont humains, brisés et fascinants à la fois. Je sais que les cinéphiles vont adorer les rebondissements.

 

DA : Pouvez-vous nous dire comment vous avez été choisi pour ce projet de film ?

SH : J’ai vraiment aimé le scénario. J’ai parlé avec Dave Wilson [le réalisateur] et après cela, j’ai senti que je devais travailler avec lui. C’est un vrai spécialiste, motivé et vraiment déterminé à obtenir ce qu’il veut. Il a créé un univers totalement réaliste et je sais que les fans vont adorer. C’est vraiment un dur à cuire

DA : Que pouvez-vous nous dire sur le personnage que vous jouez ? Ses pouvoirs, etc…

SH : Les Valiant Comics ne sont jamais basées sur des super-héros. Ce sont de vraies personnes. Ces personnages sont améliorés par la technologie, tout comme nous le sommes maintenant. Ce sont tous d’anciens militaires, hommes et femmes, qui sont les meilleurs, mais légèrement brisés. Mon personnage est un brillant ex-Navy SEAL. Il est paraplégique et a été admis dans un nouveau programme secret. Ce n’est pas un mauvais gars… il est juste en colère contre le monde.

 

DA : Quelle est, selon vous, la raison numéro un pour sortir ou rester à l’intérieur et regarder “Bloodshot” ?

SH : C’est un nouveau film Comic’s book intelligent et captivant qui vous apportera quelque chose de nouveau à chaque fois que vous le regarderez !

 

DA : Dans ce film, vous avez joué avec Vin Diesel. Quels sont vos plus beaux souvenirs de collaboration avec lui ?

SH : J’ai travaillé avec l’un des plus grands et des plus célèbres héros d’action de tous les temps. C’était un honneur et j’ai beaucoup appris. Le travail de Vin Diesel, sa précision, son respect et son sens de la famille sont exceptionnels. Je le respecte beaucoup.

DA : Vous avez aussi “An Unquiet Life” ” qui sort cette année, si nous ne nous trompons pas. Que pouvez-vous nous dire à propos de celui-ci ?

SH : Oui. Il s’agit de Roald Dahl et Patricia Neal : leur parcours à travers la douleur de la perte d’un enfant et la créativité qui en découle. C’est une oeuvre magnifique et sincère. Mon personnage est Paul Newman. C’est une icône. C’est un être humain vraiment honorable, généreux et un acteur formidable. C’est un grand honneur.

DA : Quand vous envisagez des projets de films, que recherchez-vous en premier lieu ?

SH : Quelque chose de stimulant et de différent. Vous avez quelque chose de bien pour moi ?

DA : Avez-vous quelque chose qui ressemble à un projet de rêve ? Ou peut-être une liste de choses et de personnes avec lesquelles vous voulez vraiment travailler ?

SH : J’ai grandi et je suis tombé amoureux du théâtre avant tout. J’aimerais y retourner et j’en ai bien  l’intention. Peut-être Shakespeare ou une nouvelle écriture.

DA : En regardant encore plus loin, quels sont vos objectifs à long terme ?

SH : J’ai aussi de grands projets en cours. La production d’une émission de télévision, ma nouvelle société de spiritueux et d’autres choses dans lesquelles je m’investis. Tout cela reflète mon héritage et ma passion.

DA : D’un autre côté, si nous revenons au tout début de votre parcours, qu’est-ce qui vous a d’abord attiré dans le monde du théâtre ?

SH : Le Royal Lyceum Theater à Edimbourg, “Macbeth” et le silence d’un public qui écoute.

DA : S’il y a une leçon que vous avez apprise au cours de votre carrière d’acteur, quelle serait-elle ?

SH : La patience, sans aucun doute.

 

DA : Et en dehors du domaine du jeu d’acteur et de la réalisation, qu’est-ce qui vous passionne le plus ?

SH : Il y en a beaucoup, le rugby, la course à pied, la cuisine en solitaire, le whisky, le sport, la montagne et aussi la préservation de la planète pour les générations futures.

 

DA : Dernière question : Quelle est la phrase la plus impressionnante,  la plus dure ou la plus géniale que vous ayez jamais eu le plaisir de dire devant une caméra ?

SH : “Tuez-les tous” dans  la saison 5 de “Outlander”.

 

PHOTOGRAPHY MITCHELL NGUYEN MCCORMACK
STYLING MONTY JACKSON AT SWA
GROOMING DAVID COX AT ART DEPARTMENT
PRODUCTION JUSTIN KAPPENSTEIN

Photo 1 : [Pull de Canali ; jeans de J Brand ; montre Omega]

Photo 2 : [vêtements Levi’s ; montre  Omega ; chaussures  Greats. ]

Photo 3 : [Veste d’Ermenegildo Zegna ; chemise de HANRO ; montre Omega]

Photo 4 : [Pull de The Elder Statesman ; montre Omega]

Photo 5 : [Chemise Alfred Dunhill ; montre Omega)

 

Traduction : Maya J. | Relecture : Aurélie

4 commentaires

  1. La vie est une course, le progrès ne signifie pas que c’est bon pour nous ou la création. J’espère juste que l’adaptation collera au plus près avec les livres. Merci pour la traduction 💜💫✨🧚🏻‍♀️

  2. Merci pour cette traduction. J’espère vraiment que l’écho de tous ses fans pourra lui être utile et s’agrandir d’avantage pour qu’ il puisse estomper le ravages de l’arselement subit. La saison 5 mérite tous les éloges et il peut en être fier, et si même son desir de jouer d’autres rôles est important pour lui, j’espère qu’ il continuera à nous faire rêver. Attente et angoisse pour ce dernier épisode, donc ! Il faudra s’y préparer !

  3. Merci pour ce partage ! Dans l’attente du 5/12, des bouquins pour la 6.. en tout cas très heureuse d’avoir découvert cette série .. et ton blog Amélie, si complémentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *