VIDEO – Autour de l’Episode 8 de la Saison 5 – Les derniers mots célèbres


Saison 5 Episode 8, « Les derniers mots célèbres » (Famous Last Words)

Je décrypte pour vous ce huitième épisode de la saison 5 de la série Outlander.

Je vous livre mes impressions, je compare roman et série télé et j’analyse certaines thématiques :

  • Les choix audacieux de réalisation
  • La thématique centrale semble être “Trouver sa place dans le Monde” : astrolabe, oiseaux migrateurs, arpentage — ou trouver sa voiE ?
  • Marsali semble être la seule à avoir véritablement trouver sa place
  • Roger et Ian sont perdus mais se sauvent l’un l’autre
  • le chagrin de trois hommes

 

L’épisode, en une phrase

Alors que la famille panse ses plaies après la bataille d’Alamance, Fraser’s Ridge retrouve un personnage familier mais il est devenu fort énigmatique.  (source: Netflix)

 

 

Pour compléter votre expérience de l’épisode :

  • débriefing par les producteurs de la série, Maril Davis et Matt Roberts :

  • Richard Rankin à propos du parcours de Roger dans la saison 5 :

 

Pour prolonger l’expérience et rester dans l’univers d’Outlander:

  • “Le chardon et le tartan” en version livre sur Amazon.fr: https://amzn.to/2Z7YzTF
  • “Le chardon et le tartan” en version audio sur audible.fr: https://amzn.to/2JXmTRM
  • Regarder la série Outlander sur NETFLIX: https://www.netflix.com/fr/
  • Les DVDs et Blu-rays des Saisons 1 à 4 d’Outlander sur Amazon.fr
  • 4 commentaires

    1. Bonjour Aurélie. Ton décryptage est toujours dans la finesse des détails et la perspicacité de l’analise. Un vrai plaisir. Voilà mon ressenti tout juste après avoir visionné l’épisode lundi. Je me suis senti, pendant un moment, totalement aphone, habitée par un sens de morosité et oppression. Mes émotions ne jaillaissaient pas pétillantes comme d’habitude. Elles étaient comme renfermées dans une boule, suspendue dans les aires, qui ondoyait sans pouvoir se poser. Étranges, héthérées, déroutantes et inattendues, les revers psychologiques de l’episode étant très intenses, charnus, ponderants et dans la retenue. Si c’était le but, je m’incline devant la maîtrise de l’art ! Tout doucement je suis revenue a moi. Superbe interpretation de Richard et Sophie (j’ai adorée), des dialogues étoffés, poignants et la surprise du retour de Jan, même si je m’endoutais un peu. Ce qu’il dit à Jamie est très intéressant et j’espère on le developpera plus tard. Très belle idée de le faire voyager avec Roger. La présence de Lord John Gray, toujours très beau, fascinant et carysmatique (qu’on voit trop peu et que j’adore), un Fergus malheusement oubliée dans un coin, une pétillante Marsalie, rayon de soleil même par temps gris et la superbe Jocasta, dont les histoires décrites par Diana Gabaldon sont très très intéressantes et malheureusement mises sous silence. (En réponse à ta demande, elle etait déjà venue en visite chez Jamie pour le mariage de Brianna.) L’originalité de l’épisode c’est, bien sur, le traumatisme de Roger via le film muet. Inattendu, Interpellant et subtilement obsessionnel. Bien écrit et réalisé. Pousser le telespectateurs au delà du conventionnel tout en restant puissant en émotions, dans Outlander ce n’est qu’ évidence ! Un petit bemolle pour le manque d’explications sur le chemin de la guerison des traumatismes physiques après la pendaison. Quelques phrases, par ci par là, auraient suffit pour expliquer que s’en sortir est quasi impossible ; on est dans une fiction, certe, mais j’ai apprécié le livre qui t’amène à l’acceper avec des explications medicales convaincantes. Que dire d’autre si ce n’est que j’attends vivement lundi prochain et que, comme toi, la fin de la série s’ approchant, le vide se faut déjà sentir…(vilain petit garçon, vah…) . Heuresement il me reste encore des livres à lire. Saurais-tu , par hasard, si on peut déjà trouver le tome 9 ? Des nouvelles du 10 peut-être ? Encore merci pour tous les details d’information que tu parsemes ici et là et au plaisir de d’entendre.

      1. Bonjour Anna,
        Concernant le tome 9, Diana G. est en train de le finaliser. Il sortira (probablement) cette année en langue anglaise. Ensuite, il nous faudra attendre qu’il soit traduit en français et comme c’est un pavé …. je crains que nous ne l’ayons pas avant …. 1 an si tout va bien. Et le tome 10 …. espérons juste que Diana G aura encore de longues années devant elle !

    2. Je n’ai regardé qu’une fois le dernier épisode, et je dois dire que je ne sais pas trop quoi en penser…je trouve que la réaction de Brianna en voyant son mari pendu est quasi inexistante, comme si c’etait quelque chose de normal…à sa place j’aurais hurlé, je me serais precipitee pour le dépendre.. mais non, rien.. c’est pas très crédible pour moi.
      Également dans le roman la rééducation de Roger par Claire est très bien expliquée et il aurait été bien d’un peu plus s’y attarder . Le extrait de films muets aussi me gênent, car me paraissent donner un aspect irréel et pas très chronologique personnellement je n’ai pas du tout accroché…
      Et puis Roger retrouve la voix très vite juste après le voyage avec Ian, ça y est , il parle presque comme avant.. toujours pas crédible du tout. Je sais que le Roman “the Fiery cross” est très gros et qu’ils ont dû le compresser , mais là, c’est vraiment trop rapide! Le jeux des acteurs est toujours aussi bon, mais le scénario ne vaut pas celui de la saison 1 qui pour moi est la meilleure !
      J’apprécie toujours autant ton travail, tout cela nous aide à penser à autre chose en cette période difficile..un grand MERCI à toi, continue c parfait!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *