Focus sur certains costumes de la saison 2 à Paris

Franchement, le travail qui a été fait par Terry Dresbach (la costumière en chef de la série) est absolument remarquable. Son “oeuvre” atteint des sommets lors de ce début de saison 2 à Paris.

J’ai choisi de mettre en lumière deux costumes qui illustrent mon propos.

1. La robe “inspiration Dior”

Tout d’abord, cette ensemble magnifique que porte Claire au début de l’épisode 2 “L’introduction à Versailles”.

Lors que Terry Dresbach a imaginé cette robe, elle s’est dit que Claire était à l’origine des idées de robes transmises à sa couturière. Claire étant une femme moderne, venant des années 1940, elle a sans doute des goûts très modernes en terme de mode. T. Dresbach dit que Claire réinterprète la mode du XVIIIe siècle selon ses goûts.

La robe ci-contre est inspirée d’un look DIOR qui a cartonné à la fin des années 40. A cette époque, Dior remontait aux XVIIIe et XIXe siècles et prenait -par exemple- un costume d’équitation féminin et le traduisant en l’un des vêtements les plus célèbres de l’histoire, “the bar suit” (cf ci-dessous).

Source : article de Vanity Fair et site internet de Terry Dresbach

 

2. La veste de Maître Raymond

En visionnant l’épisode, on peut facilement passer à côté de ce petit bijou si on prête pas une attention particulière aux costumes ! Mais à y regarder de plus près, c’est un véritable travail d’orfèvre avec une symbolique et une réflexion incroyables !!! (tout comme le décor de cette pharmacie …)

On découvre que ce personnage cache une part de mystère : il est “pharmacien”, fabrique des remèdes, des potions, des poisons… Il a également un côté mystique !

 

T. Dresbach voulait que son costume reflète son travail. Les broderies de sa veste ont toutes une signification !

Tout d’abord, il y a deux images qui illustrent des principes de l’alchimie : l’Arbre de la Connaissance et la Main des Mystères.

Ensuite, l’Oiseau représente la fièvre jaune. Il plante sa griffe dans un œil jaune (un des symptômes de la fièvre jaune est que le blanc de l’œil devient jaune).

Il y a aussi un monstre qui mord dans un pied enflé. C’est pour représenter une crise de goutte dont on sait que l’inflammation concerne essentiellement les pieds.

C’est un travail fantastique, vous ne trouvez pas ?

 

 

 

Pour prolonger l’expérience et rester dans l’univers d’Outlander:

  • “Le chardon et le tartan” en version livre sur Amazon.fr: https://amzn.to/2Z7YzTF
  • “Le chardon et le tartan” en version audio sur audible.fr: https://amzn.to/2JXmTRM
  • Regarder la série Outlander sur NETFLIX: https://www.netflix.com/fr/
  • Les DVDs et Blu-rays des Saisons 1 à 4 d’Outlander sur Amazon.fr
  • 5 commentaires

    1. Cette série est plus profonde que beaucoup d’autres. Rien qu’à voir les décors, les costumes et les atmosphères de chaque épisode, on comprend qu’il y a beaucoup de réflexions et de références dans tous les épisodes. Les costumes sont remarquables. Merci pour tous ces plus! Véronique

    2. superbe travail en attendant la nouvelle saison je me replonge dans l’univers Outlander Je regarde à nouveau certains épisodes et j’écoute vos analyses. Ce qui me permet de voir ce que j’ai manqué lors du premier visionnage. A quand le décryptage de la saison 3 Merci de votre travail 0

      1. Merci pour votre commentaire Christiane !
        Je réalise mes décryptages au rythme d’un par semaine.
        Je vais terminer la saison 2 la semaine prochaine… et ensuite … j’hésite à proposer des décryptages de la saison 5 au fur et à mesure de la diffusion des épisodes… Ce qui m’obligerait à reprendre les épisodes de la saison 3 plus tard…
        A suivre !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *