Outlander saison 4 | Autour de l’épisode 1 | America the Beautiful

Outlander saison 4 épisode 1 : Claire et Jamie croisent la route de Stephen Bonnet, un pirate et contrebandier qui leur demande de l’aide. Claire éclaire Jamie sur une partie de l’histoire de l’Amérique, ce qui l’amène à se demander s’il est possible pour eux de s’enraciner.

Titre original de l’épisode : America the Beautiful
Réalisateur : Julian Holmes
Scénariste : Toni Graphia & Matt B. Roberts

Analyse de l’épisode 1 de la saison 4 d’Outlander

Je vous livre mes impressions et j’analyse certaines thématiques de ce premier épisode de la saison 4 de la série Outlander :

  • Tout ce qui change dans cette nouvelle saison
  • LE nouveau méchant : Stephen Bonnet
  • Pourquoi Jamie et Claire choisissent-ils de rester en Amérique ?
  • Pourquoi la scène entre Ian et Jamie au cimetière est-elle importante ?
  • Mon TOP et mon FLOP de l’épisode
Acheter la Saison 4 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique
Acheter la Saison 4 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique

L’épisode 1, « America the Beautiful », en une phrase

Quatre mois après leur arrivée en Amérique, Jamie et Claire disent adieu à un ami, croisent le chemin d’un pirate, et jaugent la proposition d’un gouverneur. (source: Netflix)

Complétez votre expérience

Pour compléter votre expérience de l’épisode 1 de la saison 4 : les vidéos

Débriefing par les producteurs et scénaristes de la série
Maril Davis et Matt Roberts nous en disent plus sur l’épisode 1 : choix du titre, travail de certaines scènes, choix d’intrigues, ce qu’ils aiment personnellement. Nous avons un aperçu du travail qui est opéré dans les coulisses de la série !
Dans les coulisses de l’attaque du bateau par Bonnet
Avec John Bell (Petit Ian) et Ed Speelers (Stephen Bonnet)
Deux clips promotionnels de la saison 4
– C’est une romance qui traverse les continents et les siècles. L’histoire d’amour de Claire et Jamie continue dans la saison 4 d’Outlander.
– Ils sont prêts à affronter le Nouveau Monde, main dans la main.
Caitriona Balfe et Sam Heughan parlent de l’épisode
➖ Jamie et Claire ensemble ! La construction d’un foyer
➖ L’arrivée de Stephen Bonnet et la culpabilité

La scène coupée : Ian gagne Rollo aux dés

Anecdotes et secrets de tournage Outlander Saison 4 épisode 1

Plongez dans cet épisode avec des croquis exclusifs, des plans de production et des faits amusants fournis directement par l’équipe d’Outlander.

Outlander saison 4 episode 1 jamie et claire

Dans cette section, le contenu original provient directement du site Starz. Je me suis “contentée” de le traduire en français. Ce contenu ne m’appartient pas.

 

LE CASTING DE ROLLO

Rollo est le fidèle compagnon de Petit Ian dans la saison 4. Dès le premier épisode, on nous présente le “chien-loup” des livres de Diana Gabaldon, le chien que le jeune Ian a gagné en jouant aux dés.

De race inuit du Nord, le chien choisi pour ce rôle est d’un tempérament si doux que les producteurs ont dû modifier certaines des caractéristiques plus féroces qui lui sont attribuées dans le roman. John Bell (Petit Ian) a passé beaucoup de temps avec Rollo depuis qu’il est un chiot et les deux se sont liés. Il a déclaré : “C’est un chien tellement doux et adorable. J’ai suivi des cours de dressage de chiots avec lui et nous avons escaladé notre première montagne ensemble dans le parc de Loch Lomond. Je suis beaucoup plus diva que Rollo sur le plateau, mais il faut reconnaître qu’il ne veut pas toujours venir à sa marque !

La productrice exécutive Maril Davis ajoute : “Le casting de Rollo était très excitant ! Nous avons acheté deux frères chiots et les avons nommés Whisky et Mac Dubh (surnommé Dui). Il s’avère que Dui est meilleur acteur, mais il n’est pas le chien féroce qu’il est dans les livres. C’est un chien plutôt doux, avec une personnalité tranquille“.

David Stewart, le dresseur de Rollo, commente les débuts du chien : “Il y avait 7 chiots dans la portée, 4 femelles et 3 mâles, qui ont tous été nommés d’après des “Munros” qui sont des montagnes écossaises de plus de 3000 pieds. Les deux chiots destinés à la production d’Outlander s’appelaient Ben McDui et Ben Cruachan, mais ils ont rapidement été surnommés Dui et Whisky, avec Rollo pour nom de famille. Dui était autoritaire, Whisky aventureux. Ils ont passé une enfance agréable à jouer dans les bois, à mâcher tout ce qu’ils pouvaient trouver, y compris des lunettes et des chaussures.

 

LE COFFRET MÉDICAL DE CLAIRE

Le cadeau du magnifique coffret médical est l’une des choses les plus touchantes que Jamie ait jamais faites pour Claire“. – Caitriona Balfe (Claire)

Le coffret médical est le cadeau de Jamie à Claire, qu’il a acheté avec l’une des pierres précieuses des Fraser. Toujours prévenant et attentionné, c’est la façon dont Jamie reconnaît l’un des nombreux talents de sa femme – un cadeau qui sera toujours utile, lui permettant d’aider ceux qui en ont besoin et peut-être un premier pas pour l’aider à continuer de réaliser sa passion et sa vocation dans ce nouvel environnement.

“Le coffret médical a fait l’objet de recherches approfondies. Nous avons trouvé des références à un  coffret portable du XVIIIe siècle, le coffret de chirurgien. Nous avons fait fabriquer trois versions sur mesure par une entreprise spécialisée dans les antiquités, Wetton and Grosch. Il est cent pour cent fidèle à l’époque. La première version est la “pièce maîtresse”, avec toutes ses fioles et ses gadgets, mais le coffret est trop lourd pour être utilisé comme accessoire mobile, que ce soit pour Caitriona ou pour être porté par un cheval, alors nous avons fait construire deux versions plus légères.

À l’intérieur du coffre en bois se trouvent de nombreux petits tiroirs et compartiments pour toutes les préparations et tous les outils et instruments nécessaires, du microscope aux instruments de coupe, un petit mortier et un pilon et un carnet de notes médicales de son précédent propriétaire que le département artistique d’Outlander a créé page par page. Pour l’attaque des pirates, nous avons reproduit les petites bouteilles en verre avec du verre à sucre pour qu’elles puissent être lancées en toute sécurité.” – Stuart Bryce, décorateur de plateau

 

L’ARRIVÉE DE STEPHEN BONNET DANS L’ÉPISODE 1 DE LA SAISON 4 D’OUTLANDER
La productrice exécutive Maril Davis à propos du casting d’Ed Speleers dans le rôle de Stephen Bonnet

“Nous connaissions Ed, à la fois pour Downton Abbey et parce qu’il avait été auditionné pour un autre rôle. Bonnet joue un rôle central dans la saison 4 ; après la mort de Jack Randall, Bonnet est notre prochain grand méchant. Il est à la fois méchant et charmant et sera un personnage que les fans aimeront détester. Il n’a pas été facile de trouver quelqu’un qui puisse réunir toutes ces caractéristiques dans un seul personnage. Ed est exactement ce que nous voulions. Il a apporté un mélange incroyable de charme, d’espièglerie, de violence, d’agressivité – les caractéristiques psychopathiques que nous voulions – au personnage. Il faut un grand acteur pour jouer cela”.

La costumière Nina Ayres à propos du look de Bonnet

Bonnet est un pirate et un voleur. Nous avons mis beaucoup de bagues à ses doigts pour illustrer qu’il prend ce qu’il veut dans la vie quand il le veut. Lorsqu’il a essayé de voler les bagues des mains de Claire, l’équipe des accessoires a fabriqué de nombreuses bagues au goût de gelée pour que Caitriona Balfe puisse les avoir et les avaler. Les nombreuses bagues de Bonnet font allusion à des crimes passés commis contre d’autres personnes – c’est un voleur ignoble.”

LA CONSTRUCTION DU DÉCOR DE WILMINGTON
Pour le département artistique, la création d’un nouveau monde en Écosse a été, d’un point de vue logistique, l’un des plus grands défis à relever jusqu’à présent, car, en termes d’architecture, il n’existait rien en Écosse qui puisse y correspondre. Le studio s’est installé sur un immense backlot (Un backlot est une zone adjacente du studio de cinéma, qui présente des décors extérieurs permanents) où ils ont construit une ville coloniale.
Cette saison, elle a pris la forme d’une ville à deux rues qui sera encore plus grande pour les saisons 5 et 6. On y trouve une taverne, des magasins de meubles, une forge, un cabinet d’avocat, un apothicaire et une épicerie, tous construits en bois et en briques. La façade extérieure se trouve sur le backlot, avec un chemin de terre, qui a vraiment été boueux au début de la production, lors du tournage dans une Écosse très humide et pluvieuse.
Les décors intérieurs pour le bar de la taverne, les chambres d’hôtel de la taverne, la prison, etc. sont sur des scènes avec d’immenses répliques de la ville éclairées par des projecteurs.
Le plaisir de créer un monde à partir de rien pour le concepteur de production Jon Gary Steele et le décorateur Stuart Bryce signifiait qu’ils pouvaient inclure tout ce qu’ils voulaient.
Comme le fait remarquer Jon Gary Steele : “Les lampadaires de Wilmington sont une victoire personnelle pour moi. J’ai vu ce motif dans un tableau lorsque je faisais des recherches pour la première saison et je n’avais jamais réussi à les intégrer auparavant. Les quatre lanternes n’étaient tout simplement pas adaptés à l’Écosse, mais ils sont incroyables à Wilmington et procurent une lumière si spectaculaire.
LES COSTUMES DE LA SAISON 4 EN AMÉRIQUE
Terry Dresbach, costumière, parle de la création des nouveaux costumes de la vie coloniale :
C’était très excitant de concevoir la vie coloniale américaine. En tant qu’enfant américain, j’ai grandi avec diverses versions et images de cette époque dans mes livres d’histoire de CM1, mais ces versions étaient très jolies et très propres. Je voulais dessiner ce à quoi cela aurait vraiment ressemblé : le début du melting-pot américain, un monde composé de la culture indigène qui existait depuis des milliers d’années et d’un flot d’immigrants d’Europe occidentale, dont la plupart sont arrivés avec les vêtements qu’ils portaient et pas grand-chose de plus.
Lorsque j’ai commencé à creuser davantage, toutes sortes d’informations fascinantes ont commencé à affluer sur les restrictions commerciales imposées à l’Amérique par la Grande-Bretagne et sur l’impact de ces restrictions sur l’habillement. Les Américains devaient acheter des tissus en Grande-Bretagne et exporter tous les matériaux nécessaires à la production de tissus vers la Grande-Bretagne. Cela a contribué à créer une certaine tension, et les États esclavagistes étaient particulièrement furieux de devoir importer de la laine pour habiller les esclaves, plutôt que de fabriquer des tissus moins chers à partir du coton qu’ils produisaient.
Tout cela a créé encore plus de petites pièces de puzzle fascinantes menant à la Révolution de 1776. Dans les rues de Wilmington, il y avait des autochtones, des Français, des Allemands, des Suédois, des Gallois, des Écossais et des Irlandais. Les gens étaient pauvres et devaient s’adapter et s’intégrer, de sorte que les vêtements d’un groupe pouvaient passer à un autre. Très peu de gens avaient le luxe de porter des vêtements fins.
La plupart des vêtements étaient en laine lourde et en lin usé. Les gens n’avaient pas plusieurs vêtements de rechange, ils en avaient un, voire deux. Ce n’était pas très “joli”. Les vêtements étaient réparés et rapiécés au cours de la vie. On attendait des vêtements qu’ils durent et nous avons travaillé très dur pour montrer cela en Amérique.

Découvrir le livre dont est tiré cet épisode

Acheter le Livre Outlander Tome 4 | Les Tambours de l'Automne de Diana Gabaldon - Saison 4 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique
Acheter le Livre Outlander Tome 4 | Les Tambours de l'Automne de Diana Gabaldon - Saison 4 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique

Retrouvez le décryptage de l’épisode 1 en Podcast

  1. OutlanderAddict - S04E01 - America the Beautiful www.outlander-addict.com 39:20
Télécharger le Podcast
OutlanderAddict – S04E01 – America the Beautiful
(clic droit > Enregistrer le lien sous…)

🎧 Retrouvez les podcasts d’Outlander Addict sur les différentes plateformes de Podcast:
Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur iTunes Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur Deezer

5 commentaires

  1. En ce qui concerne Bonnet, je pense qu’il savait exactement où Claire et Jamie se rendaient puisqu’il les attendait à un endroit stratégique. On ne le sait pas encore que Jamie et Bonnet fréquentent les mêmes cercles, mais je suis persuadée que Bonnet sait que Jamie est neveu de Jocasta Cameron, riche veuve.

  2. Merci Aurélie pour ce nouveau décryptage. Il me semble que Bonnet a épargné Jamie & Claire parce qu’il avait une dette envers eux puisqu’ils lui avaient évité la potence. C’est une série vraiment remarquable et oui, nous avons bien besoin de cela en ce moment.

  3. Bonjour Aurèlie.
    Nous voilà plongés dans cette 4ème saison qui démarre dans ce “nouveau monde” avec des nouvelles aventures.
    J’aime bien ce nouveau générique, décalé encore une fois, ( cela me plait), une petite touche pour  le différencier, qui lui apporte le renouveau tout en restant envoutant, des images des épisodes à venir et cette aigle en vol qui agrippe un poisson, juste après, est superbe! Un des symboles de l’Amérique, ce rapace portait pour moi l’emblème d’un récit à venir où les personnages auraient été sous l’emprise de serres puissantes, tout aussi bien que dans l’envol vers d’autres horizons. Le cerf dans les racines et un aigle pour le futur. 
     Cette danse autour des pierres m’a fort interpellé, un rituel comme trait-d’union dans tout pays depuis des siècles, où simple prélude d’un’ histoire prochaine qui se développera dans ces lieux même. Elle a porté ce récit depuis le début, il n’est pas exclu qu’elle pourrait en porter aussi la fin.
    Etant un choix de la production, la présence de Lesley et  Hayes,  se traine depuis la 3éme saison, il fallait sans doute en mettre en terme pour donner voix à d’autres personnages, et si l’émotion, comme tu dis, ne nous attrape pas, de mon coté je me suis demandé pourquoi continuer à faire vivre ces personnages mineur au delà du livre.
    Les bases de nouvelles aventures sont déjà posées, toute la famille réunie, des projets, la déclinaison des espoirs, surtout pour Petit Jan qui ne demande pas mieux que de rester avec son oncle, les incertitudes d’un futur indéfini et le désir de “s’éloigner” d’un dur passé pour essayer de refaire sa vie. 
    L’ étonnement de Claire face à la grossesse de Marsali est compréhensible, je pense qu’elle avait espéré que ses conseils puissent être plus efficaces, un peu plus de 4 mois après seulement ,voilà que les souhaits de Marsali s’envolaient. Mais cette scène confirme aussi que, depuis son mariage, les liens avec Claire se sont renforcés.
    Ce diner à Wellington porte mieux sa place dans la lecture du livre, les enchainements des scènes et les évènements dans l’épisode y sont fort écourtés et paressent sortis de nul part, en effet. Ce n’est que par le fruit du “ricoché de toutes informations soumise aux Ecossais”, (comme l’explique clairement “Claire” de façon bien amusante dans le livre), que Jamie rencontre le cousin de Ian Murray. Secrétaire de la maitresse de maison que, par respect ,et probablement en guise de bienvenu, les invite au diner.  C’est un’ occasion rapide  pour nous, de nous présenter  les nouveaux personnages qu’on verra dans la suite ( du moins quelques uns..) et surtout le gouverneur Trayon qui portera tout l’enjeu de cette nouvelle saison. Le plaisir de la réplique de Jamie sur le Baron de Penzel, “fort intéressé par le rubis” valait la peine, !!! C’est le plaisir inouï de lire et écouter DG !!!. 
    Le personnage de Steven Bonnet nous est présenté, lui aussi , de façon très nuancée, même si déjà à la prison son impertinence était presque provocatoire. On nous avait prévenu qu’il aurait été le nouveau méchant de la série, il est en fait que,  à ce moment, on ne le pense pas si redoutable. Affable, on le ressent suivre son intérêt avant tout en se servant des autres, mais, beau gosse qu’il est, on n’y voit que du feu. Même Jamie, doué d’un 6ème sens pour ça, il ne décèle pas ses facettes obscures. Sa fuite au pieds de la potence, m’a paru un peu facile et je t’avoue que, quand, sur le chariot, il parle à Claire des deux bagues qu’elle porte, étant fasciné par la symbolique des” cercles infinis”, je me suis demandé si lui aussi était un voyageur du futur,. La preuve que cette ambiguïté  a été bien accentuée dès le départ pour laisser le mystère sur ce personnage le plus longtemps possible.  Ambigüité interpellante qu’on connaitra plus tard bien mieux, hélas. 
    Terriblement surprise, donc, de le voir arriver sur la barge pour voler et tuer. Une scène, en effet, de toute émotion, bien jouée et interprétée, un final qui te laisse scotché à l’ écran sans mot dire! La musique qui l’accompagne, ne m’a pas conquis tout de suite, mais elle a apporté par cet autre symbole Américain , que j’aime beaucoup comme texte et mélodie, un contraste saisissant.
    On connait désormais beaucoup mieux les puzzles que Outlander s’amuse à réaliser par ci et par là, et ce décalage musical nous a permis un impacte moins brutale avec le déroulement de la scène, les voix presque étouffées, comme dans un cauchemar, cette violence se mimétisant dans cette nouvelle réalité du nouveau monde de façon plus tamisée.
    Bonnet dans le livre ne tue pas, mais le scenario avec Lesley s’arrêtait là et si Bonnet ne tue pas les autres, il le fait en échange de l’aide qu’il avait reçu de leur part, “une vie pour une vie”, comme il dit, ce qui, malgré tout, lui fait honneur. Il est en fait qu’il ne pouvait pas les tuer tous, notre belle histoire n’aurait pas eu de suite….l’ horreur…non !!!! 
     Ce qui m’a dérangé, au contraire, ce sont les propos de Jamie et Claire, qui, ignares, tout comme nous, de la présence de Bonnet sous la bâche du chariot, parlent des pierres précieuses qu’ils souhaiteraient vendre. Il fallait donner suite au récit, certes, mais il m’avait l’air d’un acquis de facilité et je n’ai pas aimé du tout. Et cette impression est resté la même depuis  le 1er visionnage.
    Et pourtant, les scènes sur la barge nous donnaient l’impression de glisser vers un futur moins turbulent, telle la nonchalance avec la quelle elle avançait et ce moment où Jamie offre le coffret à Claire est magnifique! Quel beau moment d’émotion !Encore cet amour de tout moment, dans toute expression qu’elle soit, pour l’exprimer au delà du cri qui vient de l’âme avec ce cadeau d’ “anniversaire de mariage” qui scelle ce nouveau départ ensemble.  Superbe reproduction comme j’ai lu, qui ne s’est pas faite sans mal, mais qui porte à Stuart Bryce tous éloges. 
    Et que dire de ce moment entre Jamie et Claire, solitaires aux milieu des bois, si ce n’est que j’ai adoré, cette peur de l’inconnu et du futur auquel il font face par la force de leur amour comme seul pilier, est superbement écrit et interprété, un’ émotion de toute beauté, deux acteurs à l’expressivité sans égale. Pour moi, c’est la plus belle scène entre eux deux dans cette saison, et on la sait déjà plutôt aride à ce sujet car elle en compte que trois. Petit clin d’œil au livre, celle qu’y est décrite à ce même moment, elle n’est pas mal du tout !!!
    Grand moment que j’ai fort aimé aussi, c’est l’échange ente Petit Ian et Jamie, en quelques minutes on nous offre un aperçu du cauchemar vécu par le jeun’ homme et la puissance persuasive de Jamie, qui par son vécu, est le seul à pouvoir l’aider. Quelle chance que ce moment apparaisse à l’écran, un lien encore plus puissant se forge ente ces deux personnages et en quelque phrases nous définissent une complicité qui ne pourra jamais se perdre dans la séparation. Ce qui gâche rien, le sens de la répartie de Jamie est cerise sur le gâteau….!!.
    Pour ce qui concerne les informations complémentaires sur l’épisode que tu relates sur ton site, la scène où Petit Ian gagne Rollo, en effet, se passe de traduction et il faut dire que ces chiens sont superbes!
    J’ai eu bon chercher les lampadaires-lanternes dont parle Gary Steele, je ne les vois nulle part; ( trop distraite ? ).
    Tu parlais d’un arbre dans ton décryptage,( ce passage n’y est plus), tout en cherchant, je ne l’ai pas vu non plus.
    Ainsi que le débriefing de Maril et Matt, mais celui-là tu le postera sans aucun doute, après le weekend de Pâques. 
    Reconstruction de la ville on ne pourrait plus réaliste, ce Gary et acolytes font un travail magnifique!
    Un épisode donc bien illustratif sur beaucoup de choses, les paysages sont superbes, ces nouvelles notes de musiques nous entrainent avec certitude vers un autre monde.

    J’ aime beaucoup poser sur papier mon ressenti sur les épisodes de la série après ton décryptage, mais je me rend compte, par rapport à ceux de la saison 5, qu’ils sont plus focalisés sur les détails de tout moment que sur l’émotion globale et débordante qui t’ engloutie, sans retenue aucune, dans “la première” des visionnages. Pour autant que cette saison n’ait pas été la plus passionnelle pour moi, il est vrai que, si je regarde encore et toujours cette série, les émotions sont toujours là,  mais elles se déposent parfois de façon plus “rationnelle”, et je t’avoue que j’ai hâte d’en éprouver des nouvelles pour la fébrilité palpitante qu’elles pourraient m’ apporter. Un an de retard pour la nouvelle saison, personne s’y attendait !
    Un tout grand merci à toi et aux” petites fourmis” tout aussi laborieuses qui t’accompagnent, et au plaisir du prochain décryptage.

    1. Merci merci merci Anna ! J’essaie moi aussi de laisser les émotions primaires ressortir mais ce n’est pas facile quand on connait si bien la série. J’essaie de me “rappeler” les émotions de mon premier visionnage sans les dénaturer par la connaissance que j’ai de la suite. Un vrai défi !
      J’en profite pour te remercier d’avoir remarqué l’absence d’une vidéo pourtant promise. Je viens de réparer cet oubli !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *