Tournage de la saison 6 d’Outlander : c’est parti !

Nous le pressentions depuis quelques semaines, mais ça y est : l’annonce de la reprise du tournage pour la saison 6 d’Outlander est officielle.

C’est le showrunner, Matt B. Roberts, qui l’a dévoilé dans une interview réalisée pour Elle.com.

L’article dont je vous propose la traduction permet de faire le point avec lui sur le début du tournage de la saison 6 et les défis liés à l’épidémie de la COVID-19. Nous apprenions notamment en janvier 2021 que la production avait fait ériger un centre de test directement à côté de ses studios à Cumbernault en Ecosse.

Article paru sur le site elle.com, publié le 9 février 2021, écrit par Julie KOSIN.

Traduction en Français faite à 4 mains par Anne-Marie et Aurélie

Ce n’est pas ainsi que Matthew B. Roberts envisageait la saison de tournage 6 d’Outlander. “Nous voulions garder notre élan de la saison 5“, explique le producteur exécutif, en faisant remarquer que la dernière saison du drame romantique de Starz a été l’une des plus regardées de tous les temps. “Les acteurs et l’équipe, et je pense même les fans, étaient très enthousiastes à l’idée d’entrer dans la saison 6. Et puis nous avons décidé de mettre le pied sur le frein.

Au printemps dernier, la pandémie COVID-19 a entraîné l’arrêt de la production télévisuelle et cinématographique dans le monde entier. Outlander a rejoint la liste des séries reportées, l’industrie ayant imposé des process pour faire du divertissement en toute sécurité. “C’était vraiment déchirant à bien des égards“, dit Roberts. “Il est compréhensible que la santé du monde était bien plus importante qu’une série de télévision. Nous le savions aussi“.

Aujourd’hui, Outlander est officiellement de retour en production. Le tournage se déroule en Écosse, avec des consignes de sécurité, et Roberts est catégorique : le retard n’affectera pas le contenu de la nouvelle saison. “Je ne voulais pas que moi ou les équipes changions l’histoire à cause de la COVID“, explique-t-il. “Nous avons beaucoup de scènes intimes, c’est notre air et notre oxygène“. La solution était relativement évidente : “tester, tester, tester, tester“, dit Roberts. “Nous devions trouver le moyen de nous assurer que nous avions testé tout le monde un million de fois avant qu’ils n’entrent sur le plateau et de garder cette bulle aussi sûre que possible. C’était notre objectif principal : faire en sorte que tout le monde se sente en sécurité sur les plateaux que ce soit en studio ou sur les lieux de tournage“.

Ci-dessous, Roberts présente le processus de création de la saison 6 et les prochaines étapes pour Claire (Caitriona Balfe), Jamie (Sam Heughan), Brianna (Sophie Skelton) et Roger (Richard Rankin).

Vidéo qui accompagne l’annonce de la mise en production de la saison 6

Les défis du tournage de la saison 6 d’Outlander ont-ils influencé votre approche de l’écriture du scénario ?

Je ne sais pas comment écrire des “scènes adaptées à la COVID”, et certainement pas une scène de Outlander, parce que nous avons forcément des gens les uns à côté des autres, qui sont intimes – vous parlez près des gens, et c’est comme ça que se transmet la COVID. Nous devions trouver la solution pour que Outlander reste Outlander.

Nous avons donc écrit les scénarios [comme prévu à l’origine] et nous nous sommes lancés dans la production avec : notre producteur au Royaume-Uni, Guy Tannahill, et notre nouveau concepteur de production, Mike Gunn, ainsi que notre équipe là-bas qui travaille sur Outlander depuis longtemps. Nous avons dit : “Ok, cette scène ne peut pas se passer comme ça. Si nous faisons ceci, cela, et cela, alors nous pouvons la réaliser.”

 

Retrouvez tous les articles autour de la série Outlander sur la Boutique



PROMO -0%


Outlandish Companion vol.1 | Diana Gabaldon | Outlander Addict
Outlandish Companion vol.1 | Diana Gabaldon | Outlander Addict

PROMO -0%

The Outlandish Companion Vol.1
29.78€ 29.78€


Outlander Blu-Ray | Saison 2 | Outlander Addict
Outlander Blu-Ray | Saison 2 | Outlander Addict

PROMO -0%



 

Il y a généralement beaucoup de personnes dans nos scènes, et il est primordial d’assurer la sécurité de tout le monde. Nous avons essayé de limiter le nombre de figurants et nous essayons d’utiliser des effets visuels. En arrière-plan, il est possible d’utiliser des personnes numériques au lieu de vrais figurants que nous utiliserions normalement.

Chaque année, Outlander est un grand événement et nous sommes toujours en train de le planifier. Nous filmerons [les figurants en arrière-plan] à un moment différent, [puis] nous mettrons tout cela ensemble par la suite, et ce sera homogène. Nous avons une équipe d’effets spéciaux vraiment étonnante, et j’ai pleinement confiance en leurs capacités à faire cela. Nous avons en fait une grande expérience dans ce domaine, car de nombreuses scènes de combat d’Alamance comportaient des personnages numériques. Nous avons ajouté à la foule et aux scènes de batailles des soldats numériques et des combats en arrière-plan en post-production, et je n’entends pas beaucoup de gens en parler. Quand personne ne remarque un effet visuel, c’est une bonne chose.

 

Qu’envisagez-vous pour la saison 6 ?

Je pense que ce qui se passe dans le monde à l’époque, en 1775, est vraiment similaire à ce qui se passe avec Jamie et Claire. Il va y avoir une révolution chez eux aussi, et je pense que c’est ce qui se passe tout au long de la saison : vous avez une base et quand cette base est ébranlée et qu’il y a une révolution, vous devez y faire face. C’est un peu le thème de la saison.



La saison 5 comportait des scènes expérimentales vraiment audacieuses – le traitement du film muet pour la pendaison de Roger et la séquence de rêve “Never My Love”. Peut-on en attendre davantage dans la saison 6 ?

Oui. Les livres de Diana nous immergent profondément dans les sentiments et les émotions des personnages, et ce que nous avons découvert au cours de ces cinq saisons, c’est que les émotions sont vraiment difficiles à rendre visuellement à l’écran.

Vous pourriez passer des heures avec Claire à lire ces passages dans sa tête, et ils sont difficiles à dramatiser visuellement. Dès le premier jour, nous avons voulu pousser cela, repousser les limites pour entrer dans la tête de Roger avec la pendaison et dans la tête de Claire avec le viol et les abus.

Nous allons essayer de refaire cela dans la saison 6, mais sans nous écarter de l’histoire. C’est la clé pour faire la série et la faire bien : Dans chaque scène, nous voulons garder l’essence du livre si nous ne pouvons pas faire exactement le livre. Il y a tellement plus de matériel dans les livres que nous ne pourrions jamais espérer produire, donc c’est toujours une lutte et un défi.

 

Le premier épisode de la saison a pour titre “Echoes” (NdlT : Echos ou Répercussions en français). Est-ce un clin d’œil à “An Echo in the Bone” ?

[NdlT : “An Echo in the Bone” est le titre original du tome 7 de la saga Outlander, traduit “L’écho des cœurs lointains” en VF  ]
Non, et ce qui est drôle, car je sais que les gens vont le penser. Quand vous verrez le premier épisode, le titre parlera de lui-même. Chaque personnage fera face à un événement de son passé et cela nous servira de base pour les intrigues qui suivront. Il y avait un titre différent lors de mon tout premier jet. Cela arrive parfois. Vous vous relisez et vous vous dites “attends un peu, j’ai quelque chose qui convient mieux“.

 

Faisons-nous un bond temporel important par rapport à “Never My Love” ?

Non, pas de manière significative, parce qu’il y a beaucoup d’histoires que nous devons relier. Il restait beaucoup de choses à raconter dans le dernier épisode de la saison 5. Cela n’aurait pas de sens pour un nouveau spectateur, surtout que beaucoup de nouveaux téléspectateurs regardent Outlander. Nous savons que la saison 5 a été l’une de nos saisons les plus réussies et les plus regardées, donc nous savons que nous avons de nouveaux téléspectateurs et que beaucoup d’entre eux n’ont pas lu le livre. Il faut raconter la même histoire à ces téléspectateurs et aux lecteurs du livre qui connaissent toute l’histoire  – ou qui pensent savoir tout ce qui va se passer. Il est certain que nous les maintenons en alerte et que nous déplaçons un peu les choses pour qu’ils ne sachent pas exactement quand cela va arriver.

Je ne cherche pas à changer l’histoire. Nous nous heurtons simplement à des difficultés. Il arrive que nous n’ayons pas l’acteur ou pas le lieu. C’est très difficile de faire fonctionner tout ça ensemble parfois. Diana peut dire : “Oh, j’ai besoin de Lord John dans cette scène ? Le voici.”

Et nous n’avons pas nécessairement ces mêmes possibilités. Cela nous est arrivé il y a quelques années, lorsque Laura Donnelly n’était pas disponible lorsque notre intrigue est revenue à Lallybroch. Nous espérions l’avoir avec nous et cela n’a pas été possible, alors à la dernière minute, nous avons dû faire des ajustements. C’est ce qui arrive parfois.

 

Parlez-nous de votre collaboration avec Caitriona et Sam en tant que producteurs.

Ils ont réellement relevé le défi de vouloir apprendre ce que c’est que d’être producteur et ce que cela implique. Pour eux, c’est quelque chose qui leur permet d’élargir leurs compétences dans l’industrie cinématographique, de sorte que, quand le jour viendra où il n’y aura plus Outlander, ils pourront produire leurs propres projets. C’est le signe de leur désir d’apprendre : ils veulent non seulement devenir de meilleurs acteurs mais aussi de bons producteurs. Pour eux deux, le ciel est la limite ! Ils ont un talent fou.

Leur avez-vous donné des conseils pour les aider à assumer leurs nouvelles fonctions ?

Lorsqu’ils sont en réunion de production, ils écoutent, apprennent et voient comment tout cela se met en place, et ils relèvent le défi lorsqu’ils vont sur le plateau en tant qu’acteur. Ils comprennent que ces choix ont été faits pour telles raisons. Être producteur, c’est prendre des décisions, et on espère prendre la bonne décision. Il y a une différence entre un producteur de production et un producteur créatif. Je vais utiliser “Never My Love” comme exemple. Pour moi, prendre la décision  “Voici ce que nous allons faire et nous allons le faire comme ça” – ce sont des choix, et vous devez vivre avec ces choix.

Cela fait aussi partie du métier de producteur, de vivre avec les choix que l’on fait. Je ne me place jamais dans cet état d’esprit de questionnement “le public sentira  ou le public ne comprendra pas ou le public comprendra”. Je n’ai aucune idée de ce que le public aimera ou n’aimera pas. Je peux seulement dire : “C’est le produit que nous allons leur donner et j’espère qu’ils l’apprécieront. J’espère qu’ils l’aimeront”.

Je pense que c’est pareil pour chaque producteur, auteur, réalisateur, acteur, n’importe qui : ils espèrent tous que cela touchera quelqu’un, et c’est toujours mon intention lorsque je produis chacun de ces épisodes.

 

Découvrez le livre sur lequel sera basé le tournage de la saison 6 d’Outlander

Acheter le Livre Outlander Tome 6 | La Neige et la Cendre de Diana Gabaldon - Saison 6 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique
Acheter le Livre Outlander Tome 6 | La Neige et la Cendre de Diana Gabaldon - Saison 6 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique

Retrouvez mon article complet sur ce qu’on peut attendre pour la saison 6

Outlander Saison 6 : tout ce que l’on sait à ce jour !

 

5 commentaires

  1. Merci encore à vous deux de nous faire partager et apprécier cet article concernant la reprise du tournage de la 6ème saison d’Outlander. Nous croisons les doigts pour que tout se passe dans le meilleur des mondes.
    Belle soirée bien amicalement😘☘️

  2. Merci pour cette interview très intéressante 🙂
    Je pense Cait et Sam peuvent apporter un plus en tant que producteur 😉
    Bonne soirée.

  3. Merci pour la traduction.,mais je voudrais savoir si en France il nous sera possible de regarder M’en in kilts,si oui comment faire.Merci pour votre réponse.

    1. La date de sortie du tome 9 en VO n’est pas encore connue, Diana Gabaldon n’ayant pas encore tout à fait terminé l’écriture. Mais elle a annoncé qu’elle en était vraiment tout proche aujourd’hui. Ensuite, ce sera à la main des éditeurs. Pour la version française, il faudra encore attendre. Pour le tome 8, le délai entre la VO et la VF était d’environ 1 an…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *