VIDEO – Autour de l’Episode 10 de la Saison 5 – Mercy Shall Follow Me


Saison 5 Episode 10, « Mercy Shall Follow Me»

Je décrypte pour vous ce dixième épisode de la saison 5 de la série Outlander.

Je vous livre mes impressions, je compare roman et série télé et j’analyse certaines thématiques :

  • Le compte de Steven Bonnet réglé en 1 seul épisode : pourquoi ?
  • Le génie de la scène de fin d’épisode
  • La double lecture de certaines scènes en fonction de nos propres ressentis
  • Roger et Jamie : respect mutuel
  • Le jeu du chat et de la souris de Bonnet et Brianna

 

L’épisode, en une phrase

Jamie prépare minutieusement et secrètement son rendez-vous avec Stephen Bonnet. Brianna fait une mauvaise rencontre qui plonge toute sa famille dans le désarroi. (source: Netflix)

 

 

Pour compléter votre expérience de l’épisode :

  • débriefing par les producteurs de la série, Maril Davis et Matt Roberts :

  • Sophie Skelton à propos du kidnapping de Brianna :

  • Diana Gabaldon à propos de la réaction des fans à l’adaptation télé de ses romans :

Pour prolonger l’expérience et rester dans l’univers d’Outlander:

  • “Le chardon et le tartan” en version livre sur Amazon.fr: https://amzn.to/2Z7YzTF
  • “Le chardon et le tartan” en version audio sur audible.fr: https://amzn.to/2JXmTRM
  • Regarder la série Outlander sur NETFLIX: https://www.netflix.com/fr/
  • Les DVDs et Blu-rays des Saisons 1 à 4 d’Outlander sur Amazon.fr
  • 2 commentaires

    1. Merci pour ton analyse, que j ‘attends toujours avec impatience.
      J’ai été un peu déroutée par cet épisode car je ne m’y attendais pas, en tant que lectrice, la mort de Bonnet arrive un livre plus tard. Mais en revoyant l’épisode je me suis dit que finalement c’était pas plus mal d’en finir avec lui !
      La scène de la plage avec Claire et Brianna est superbe, moment d’intimité mère-fille .
      Les moments entre Brianna et Bonnet sont intenses et j’ai aimé le jeu d’acteur qui maintient un haut niveau de stress. Notamment le passage de la lecture de soi-disant Moby Dick, j’étais terrifiée qu’il découvre les images !
      La scène que je n’ai pas aimé la scène où toute la famille débarque sur la plage pour sauver Brianna, cela semble trop les “super héros” qui tombent du ciel !
      C’est un peu trop rapide. C’est juste mon flop comme tu le dirais. 😉
      Par contre , le final est vraiment top, nous laisser avec la question en suspend de Roger…..top.

    2. Merci Aurélie pour cet nouveau décryptage que j’attends chaque semaine avec grand plaisir pour, entre autre, le rapport du titre avec l’episode, l’acuité pour les details de certaines scènes et les petits clins d’oeil à d’autres épisodes. L’émotion étant base commune, évidemment. Pour moi un épisode qui accélère tout doucement vers un final digne d’un bon thriller. C’est l’épisode de Steven Bonnet qu’on attendait, mais qui, à mon avis, a été clôturé trop vite. Sa recherche par les”trois musquetaires” s’est résumée à bien peu de chose.
      (Tu m’as fais rire quand tu parles du bordel comme lieu habitudinaire pour celler des accords plutôt douteux ! ). Un personnage très bien joué par Edward Speleers, ébouillanté par la vie, en quête d’un peu d’amour, si réparateur, qu’il ne trouvera jamais. J’ai été émue quand il se lache sur ses émotions, cette souffrance indicible est ravageuse pour l’être humain et elle fait aussi peur. Dans sa “démonstration”, point culminant de son égocentrisme, j’y ai vu en soupçon de respet pour Brianna(en l’epargnant), aussitôt remplacé par son coté psycopathe, blessé par ce que lui voyait comme une trahison. J’ai bien aimé toute la scène dans la chambre, des moments forts et subtilement travaillés et cette lecture de Moby Dick………puissante en portée ! Un peu moins crédible la tentative de lui faire croire qu’elle serait revenue avec Jeremiah, désespérée soit, mais en contraste avec l’intelligence manipulatrice précédente pointue et frappante. Je pense que Bonnet a pu le souhaiter un moment, mais n’étant pas dupe, le baiser lui a confirmé que Brianna le manipulait. Très interpellante cette malle peine de jouets. Je n’ai pas su decrypter le regard de Brianna quand elle prend en main une marionette, peut être se sentait- elle en être une ? Pour Bonnet c ‘etait un rêve qu’il cultivait, telle une chimère, qui lui permettait, de temps en temps, d’oublier le désespoir qui l’habitait. Une fin à suspens très chargée d’emotion, une Brianna ,sans nul doute, fille de son père et ce silence de réponse bien énigmatique. Pour moi, les deux, auraient été dignes et respectables. Un Jamie un peu en retrait pour laisser la vengeance à qui de droit, d’accord avec toi pour l’absence de la scène sur l’apprentissage du maniement de l’épée par Roger et, je confirme, un Petit Ian pas beau, pas bien et hors contexte. Pour le 9 vie de Jamie ( j’ai aimé ce passage du livre) il cite : Wentworth, Culloden, le coup de feu de Laoghiare, le serpent et le coup de hache que Dougal voulait lui infliger. Personnelement, pour ce dernier, j’en aucun souvenir. Il lui reste donc 4 vies, manquent 4 livres de Diana. Le compte est bon……..Pour la scène de Jocasta, mêmes impressions, très bien tournée, trop vite, pas de suivi interactif et toujours ce doute délibéré pour les téléspectateurs de la part des scénariste qui maîtrisent le jeu au mieux. Délibérément rusée ? Risque vraiment calculé ? Pouquoi pas changer d’avocat ? Beaucoup de questions et j’ignore si on aura les reponses plus tard car je suis seulement a un tiers du tome 6. Images bucoliques de la plage et de ces superbes baleines à bosse, un bon moment de sérénité et de joie, si rare pour mère et fille, avec des souvenirs d’un’autre vie mais sans regrets, bien éphémères dans l’histoire qui suivra. Outlander obblige….. ! Plus que 2 malheureusement! Je craint en plus la suite car les cliffhangers dans la serie sont redoutables !!! Comme d’actualité, le mieux est, sans doute, de vivre le moment présent et y goûter goulûment.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *