VIDEO – Autour de l’Episode 9 de la Saison 5 – Monsters and Heroes


Saison 5 Episode 9, « Monsters and Heroes »

Je décrypte pour vous ce neuvième épisode de la saison 5 de la série Outlander.

Je vous livre mes impressions, je compare roman et série télé et j’analyse certaines thématiques :

    • Les différents types de relations et comment elles sont développées
    • La méthode de réanimation inédite de Docteur Claire !
    • L’attaque du bison et WonderBrianna
    • La philosophie de vie de Fergus et Marsali

     

    L’épisode, en une phrase

    Jamie part à la chasse. Mais quand il revient, la mort sur les talons, Roger fait une lugubre promesse et Claire se retrouve face à un insoutenable dilemme.  (source: Netflix)

     

 

 

Pour compléter votre expérience de l’épisode :

  • débriefing par les producteurs de la série, Maril Davis et Matt Roberts :

  • Les actrices à propos de l’attaque de bison :

  • Caitriona Balfe à propos des asticots :

 

Pour prolonger l’expérience et rester dans l’univers d’Outlander:

  • “Le chardon et le tartan” en version livre sur Amazon.fr: https://amzn.to/2Z7YzTF
  • “Le chardon et le tartan” en version audio sur audible.fr: https://amzn.to/2JXmTRM
  • Regarder la série Outlander sur NETFLIX: https://www.netflix.com/fr/
  • Les DVDs et Blu-rays des Saisons 1 à 4 d’Outlander sur Amazon.fr
  • 3 commentaires

    1. Bonjour Aurélie. Je suis toujours impatiente d’écouter ton décryptage. Une fois de plus il reflète mes propres points de vue. Ton analyse cerne les personnages et tous revers psycologiques, ce qui habille mon ressenti, fort certe, mais plus émotionnel. Ça me fais plaisir de le partager, car je le pose sur papier le lundi après le visionnage, et j’en ai “besoin” pour satisfaire mon addiction. Et sur cet épisode, on ne peut passer sur silence le moindre détail ! Quelle saison ! En effet un retour à l’envoutement des 2 premières saisons. Suit…….

    2. Un épisode de tous superlatifs ! Le jeux des acteurs, la force de la famille et les dialogues intenses et poignants ! . J’ai adoré Marsali qui se rapproche de Claire de la meilleure façon qui soit et la scène dans la chambre de Brianna et Roger. Cocasse et pleine d’humour. L’écho du livre aidant, j’en souris encore. Et voilà que notre chèr Jamie s’amène, plutôt intrusif d’ailleurs, (je l’aime bc.mais je ne lui aurais pas ouvert la porte) presque étonné, qui se permet même un regard reprobateur comme s’il venait d’un autre monde. Tu parles…. ! On en sait des choses nous…..Un début d’épisodes frais et petillant. Très belle scène que celle de la teinture des tissus, ce rapport mère-fille toujours convaincant, prologue pour la suite. Éclatante performance de Richard, son personnage se dévoile avec force, intelligent, réfléchi et attachant. Une remarquable beauté intérieur. (L’allusion a Procuste m’avait interpellé et je me suis empressée de faire des recherches. La reponse de Roger n’est pas moins). Jamie arrive enfin à l’accepter comme “fils de sa maison” et il était temps. Des très beaux moments. Un Petit Ian craquant, (son nouveau look lui va à ravir), il reprend sa place au sein de la famille et sa maturité le mérite. Un peu plus de Fergus, toujours confiant, d’un calme olympique, presque imperturbable, mais dévoué sans condition à son amour pour Marsali et Jamie.( “fils de mon coeur”). Personnelment j’ai aimé la présence du bison, magnifique et inquiétant, qui avait décidé d’aller tester l’hospitalite de Fraiser’s Ridge ! Oh my Good ! J’ai sursautè de surprise. L’image est forte.(Comment Brianna peut-elle se relever indemne ??? ). Et on retrouve enfin un long moment avec jamie et Claire, quel bonheur ! J’ai savouré leurs conversations, cette connaissance qu’ils ont l’un de l’autre si subtilement décrite, cet amour toujours puissant, indicible et si transparent ! Cette scène de ‘retour à la vie’, quel moment ! J’en reviens toujours pas ! Tu ne respire même plus car ton souffle est de trop, tu es emporté par l’emotion, l’apogée de cet amour viscerale qui ne se tarit pas, meme face à la mort, comme Jamie le dit souvent à Claire. Un’interpretation extraordinaire et bouleversante, une des plus belles scènes d’Outlander. ! Très fidèle au livre, elle rend hommage à la vigueur descriptive et emphatique de Diana G…… Sam, même fiévreux, reste très très sexy ! ( je me serais bien proposée comme garde malade ! ) La dernière scène de l’episode est poignante, le bouquet final d’un gran feu d’emotions qui ne s’estompent que dans le sillage incandescent qui les prolonge. L’écran s’éteint, tu sais que tu es là, mais ton esprit doit encore revenir de ce voyage dans le temps.

    3. Merci pour ton analyse toujours aussi pertinente et pointue.
      Superbe épisode en effet. Dialogues très fidèles au livre, c’est un régal.
      Merci d’avoir souligné l’importance des moments d’humour dans les livres et qui sont oubliés dans certains épisodes. Je trouve que cette saison avait démarrée très doucement et était assez déconcertante pour moi en tant que lectrice. Les épisodes des mariages ne sont pas mes préférés (il manque parfois l’humour que l’on trouve dans les livres), mêmes si certains passages sont réussis.
      Mais la série monte en puissance au fur et à mesure, avec des épisodes extrêmement intenses sur le plan émotionnel, avec des acteurs exceptionnels. On en a le souffle coupé.
      La scène du bison n’a rien à voir avec celle du livre ; mais certainement difficilement transposable à l’écran même si elle et très scénique “Claire à califourchon sur le bison lui tranchant le cou avec sa scie à amputer” ). Le retour prématuré de Ian est très judicieux comme tu l’as souligné. Les scénaristes arrivent toujours à retomber sur leur pieds et à rejoindre le roman, bravo!
      Je ne me lasse pas de lire les livres et de les relire.
      Il reste seulement 2 épisodes pour un livre qui fait 1500 pages à peu près, quel dommage de le réduire à 12 épisodes (contre 16 pour la première saison).
      Mais, je suis impatiente de voir la suite…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *