Extraits du TOME 10 de la saga Outlander

Dès la fin de l’écriture et après publication du tome 9, Diana Gabaldon s’est mise à l’écriture du tome 10. Elle a commencé à partager des extraits du tome 10 de la saga Outlander début 2022.

Voici ce que Diana Gabaldon a écrit sur son site internet (mis à jour le 24.10.2020, soit avant la sortie du tome 9 qui date du 23.11.2021)

Pour l’instant, le tome dix n’a pas encore de titre définitif.

Il suivra le livre  » Va dire aux abeilles que je suis parti « , que je suis en train d’écrire.

Et désolée, mais non, je ne sais pas quand je terminerai le tome dix ! Peut-être trois à cinq ans après la publication de BEES, c’est une estimation très approximative.

Dès que je commencerai à publier des extraits (alias « Daily Lines ») de ce nouveau roman, vous pourrez y accéder ici (NdlT : http://www.dianagabaldon.com/books/outlander-series/book-ten-no-title-yet/). Veuillez donc marquer cette page d’un signet pour toute information future.

Le tome dix sera probablement le dernier de mes romans Outlander qui mettent en scène Jamie Fraser et Claire Beauchamp Randall Fraser.

Merci !

-Diana

 

RISQUE DE SPOILS !

Si vous n’avez pas lu les tomes précédents, jusqu’au tome 9, vous vous exposez évidemment à des spoilers. A vos risques et périls !

 

Extrait n°1 du tome 10 : Un camouflet (A Lead Balloon)

Compte tenu de la façon dont se termine le tome 9, cet extrait se situe probablement tout à fait au début du tome 10. 
Extrait original en anglais  [Copyright : Diana Gabaldon]
partagé le 10 février 2022

 

William venait de poser le pied sur le seuil lorsque Fanny parla derrière lui.

« Will-yum ? » dit-elle, la voix forte mais hésitante.

Il se retourna, surpris, puis il sourit et fit un pas en arrière sur le porche, tendant sa main pour prendre celles de Fanny.

« Frances« , dit-il doucement, en baissant les yeux vers elle.  « Vous êtes là. »

« Me voilà« , dit-elle en souriant. Elle avait rougi quand il s’était tourné vers elle, mais ses yeux brillaient.  « Puis-je m’occuper de votre cheval ? »

« Oh. »  Il jeta un coup d’œil en bas des marches ; le cheval, un grand bai brun tout en muscles, mâchait de l’herbe le long du chemin, ses rênes négligemment enroulées autour de la barre d’attelage.  William me jeta un coup d’œil, et je fis un petit signe de tête en direction de Fanny.

« C’est très gentil de votre part, Frances« , dit-il, et il pressa brièvement ses mains avant de les relâcher.  « Il s’appelle Trajan et je suis sûr qu’il sera tout aussi reconnaissant de votre accueil que je le suis. »

Elle se retourna aussitôt et descendit les marches en sautillant, rayonnante.  William la suivit du regard, le sourire toujours accroché à son visage.

« J’ai failli dire : « Comme vous avez grandi, Frances ! »« , me fit-il remarquer, à voix basse.  « Mais ça n’aurait pas été adapté, n’est-ce pas ?  J’ai toujours détesté quand les amis de papa me disaient ça. »

« Elle aurait subi un véritable camouflet« , lui assurai-je.  « Et pourtant, c’est la vérité.  De même que sa parole est désormais presque parfaite. » Je jetai un coup d’œil par-dessus mon épaule ; Jamie avait disparu dans son bureau.  « Et… comment va Lord John ces jours-ci ? »

« J’aimerais bien le savoir« , dit-il, le visage et la voix soudainement sombres.

Acheter le Livre Outlander Tome 9 | L'adieu des Abeilles - Partie 1 de Diana Gabaldon | Outlander Addict - La Boutique
Acheter le Livre Outlander Tome 9 | L'adieu des Abeilles - Partie 1 de Diana Gabaldon | Outlander Addict - La Boutique

Extrait n°2 : Une bombe entre les mains (A Bomb In The Hand)

Extrait original en anglais  [Copyright : Diana Gabaldon]
partagé le 1er avril 2022

« A quoi tu penses ? »  Je demandai.  « Je sais que c’est à propos de William. »

« Oh, aye ? »  Il me regarda, la bouche plissée d’un côté.  « Et à quoi je ressemble quand je pense à William ? »

« Comme si quelqu’un te tendait un paquet et que tu ne puisses pas savoir s’il contient quelque chose de merveilleux ou s’il s’agit d’une bombe. »

Cela le fit rire, et il mit un bras autour de moi et m’attira contre lui, m’embrassant sur la tempe.  Il sentait le lin usagé, l’encre et le foin, et le miel qui avait séché sur le devant de sa chemise, comme de petites perles d’ambre.

« Oui, eh bien, il suffit de regarder ce garçon pour savoir qu’il va exploser dans peu de temps« , dit-il.  « J’espère seulement qu’il ne se blessera pas en le faisant. »

« Ou toi. »

Il haussa doucement les épaules.

« On ne peut pas dire que je sois fragile, Sassenach. »

« …Dit l’homme qui a quatre, non, cinq trous de balles dans sa peau, sans parler du nombre de points de suture chirurgicaux qui suffiraient à faire un édredon entier.  Et si on se met à compter les os que tu t’es fêlé ou cassé… »

« Ach, pas du tout, je n’ai jamais rien cassé de significatif, juste un doigt de temps en temps.  Peut-être une côte, ici ou là. »

« Et aussi ton sternum et ta rotule gauche. »

Il fit un bruit écossais désapprobateur, mais ne discuta pas.

Nous restâmes un moment, les bras autour de l’autre, à écouter les bruits de l’extérieur.  Les plus jeunes enfants s’étaient endormis sous les buissons ou dans les chariots de leurs parents, leurs cris joyeux remplacés par la musique et les rires des danseurs, les applaudissements et les cris de ceux qui regardaient.

« Il est venu à moi« , dit Jamie tranquillement.  Il essayait d’être pragmatique, mais il avait cessé d’essayer de cacher ce qu’il ressentait.

« Il est venu« , dis-je doucement, et je lui pressai le bras.

« Je suppose qu’il n’avait personne d’autre vers qui se tourner« , dit-il, détaché.  « S’il n’est pas parvenu à trouver sa Grâce*, je veux dire, … il ne pouvait pas vraiment parler à quelqu’un dans l’armée, n’est-ce pas ?  Etant donné que … »  Il s’arrêta, une pensée l’ayant frappé, et se tourna vers moi.

« Tu crois qu’il sait, Sassenach ? »

« Qu’il sait quoi ? »

« A propos de ce qu’il a dit.  La… menace envers Lord John.  Je veux dire… » il poursuivit, voyant mon regard sans expression, « est-ce qu’il sait que ce n’est pas juste du bluff. »

« A-oh. »  Je réfléchis un instant, puis je remuai la tête avec conviction.  « Non. Pratiquement sûre que non.  Tu as vu son visage quand il nous a parlé de la menace de Richardson.   Il aurait quand même eu peur – peut-être même plus – s’il avait su que ce n’était pas une menace en l’air, mais il n’aurait pas eu cet air. »

« Anxieux ?  En colère ? »

« Les deux.  Mais n’importe qui le serait, n’est-ce pas ?  Vu les circonstances. »

« Tu as raison.  Et… déterminé, dirais-tu ? »

« Têtu« , répondis-je sans hésiter, et il se mit à rire.

« Une bombe pour sûr, dans ce cas. »

*NdlT : sa Grâce, c’est ainsi qu’est parfois nommé le Duc de Pardloe, Hal, le frère de Lord John.

Les hashtags accompagnant la publication de Diana Gabaldon sur les réseaux sociaux : #DailyLines, #BookTen, #dontbotheraskingwhenitwillbedone #really #dont, #youllfindoutwhenIdo 

#extraits #tome10 #inutilededemanderquandilseraterminé #vraiment #inutile #vouslesaurezquandçalesera

 

Extrait n°3 du tome 10 : Brianna retrouve William

Extrait original en anglais  [Copyright : Diana Gabaldon]
partagé sur la page Facebook de DG le 17 avril 2022

 

La pièce était grande et sombre ; quelqu’un avait fixé un morceau de toile de jute sur la grande fenêtre, mais la lumière filtrait à travers.  Une brise transportait l’odeur terreuse des pommes de terre fraîches à travers la toile de jute.  Il détacha quelques clous et la brise, ainsi libérée, rafraîchit son visage et ondula dans ses cheveux, telle le toucher de doigts délicats.

« Maman ? » dit-il doucement.

Cela faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé.  Quand il était plus jeune, il le ressentait souvent ; le contact furtif d’une main, caressant sa tête, touchant son épaule, se dissipait en un instant.  Il n’en avait jamais parlé à personne.

Peut-être qu’elle était ici, parce que -lui- était ici – Fraser ?

Fraser avait refusé de lui dire quoi que ce soit concernant ses relations avec Mère Geneva, et William était bien obligé d’admettre, à contrecœur, que c’était digne d’une réaction de gentilhomme.

« Je veux toujours savoir, cependant. »

« Savoir quoi ? »

Il se retourna, surpris de trouver sa sœur debout dans l’embrasure de la porte, le visage rempli de joie et les bras chargés d’édredons.

« Je… rien« , dit-il, et il sentit soudain un bond dans sa poitrine.  « Ma sœur.  C’est bon de vous voir. »   Le sourire qui se dessina sur son visage était identique au sien, et elle lâcha les couvertures pour le serrer fort dans ses bras.  Son odeur était différente de celle qu’elle avait la dernière fois qu’il l’avait vue.  Les effluves puissants de térébenthine et d’huile de lin avaient disparu, remplacés par un étrange parfum qu’il identifia provisoirement comme étant celui du lait et de la merde de bébé.

« Vous avez eu un enfant ?« , demanda-t-il.  « Un autre, je veux dire ? » Ce n’était pas tant la surprise de la révélation, mais plutôt le fait que, dans son esprit, les odeurs de maternité étaient indissociables d’Amaranthus.

« Vous avez un nouveau neveu », dit-elle en se moquant de lui.  « Davy.  David William James Fraser MacKenzie, pour être exacte. »

« William ? »  Il sentait ses lèvres se contracter, ne sachant pas s’il devait en déduire que…

« Oui, nous l’avons choisi en votre honneur », lui confirma-t-elle.  « En partie. »

« Eh bien, je vous en suis pleinement reconnaissant », dit-il en souriant.  « Et très sensible à cet honneur… ma sœur. »

« Mon frère », dit-elle doucement, et elle tendit la main pour toucher son visage.  « C’est bon de vous voir.  Vous pensez rester un peu ? »

 

Les hashtags accompagnant la publication de Diana Gabaldon sur les réseaux sociaux : #DailyLines #UntitledBook10 #HappyEaster #ChagPesachSameach #or #DeliriousRitesofSpring #YourPreference #nospoilers

que l’on peut traduire par : #extraits #tome10sanstitre #JoyeusesPâques #ChagPesachSameach #ou #DélicieusesFêtesDePrintemps #CommeVousPréférez #pasdespoilers

 

Retrouvez tous les articles autour de la série Outlander sur la Boutique

Collier Libellule Outlander
Collier Libellule Outlander

PROMO -0%


Bague de mariage - Alliance Claire - Jamie Fraser - Outlander saison 1
Bague de mariage - Alliance Claire - Jamie Fraser - Outlander saison 1

PROMO -0%




PROMO -0%



 

Extrait n°4 du tome 10 : Jamie à Brianna « Exactement comme elle »

Extrait original en anglais  [Copyright : Diana Gabaldon]
partagé sur la page Facebook de DG le 28 avril 2018 puis le 1er mai 2022

Cet extrait avait été écrit pour le tome 9 a l’origine mais il n’a finalement pas été intégré dans ce livre. Chez Mme Gabaldon, rien ne se perd … Il figurera donc très probablement dans le tome 10 !

« Ta mère t’a-t-elle raconté le rêve que j’ai fait ?  Peu après que tu sois… partie. »  Il ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil par-dessus son épaule, pour s’assurer que personne à proximité ne pouvait l’entendre.

« Non. »  Elle le regardait avec un profond intérêt, une petite ride entre les sourcils, et il ne put s’empêcher de lui sourire.  « C’était un rêve amusant ? » demanda-t-elle.

« Ach, non.  Je souriais seulement parce que tu ressembles tellement à Claire, là tout de suite. Je veux dire… quand elle essaie de comprendre ce qui ne va pas chez quelqu’un. »

Elle ne rit pas, mais la petite fossette qui apparaissait parfois sur sa joue droite sursauta un instant.

« Personne ne dit jamais que je ressemble à maman« , dit-elle.  « Ils n’arrêtent pas de dire que je suis exactement comme toi. »

« Oh, tu ressembles souvent à ta mère« , lui assura-t-il.  « C’est juste que ce n’est pas une affaire de cheveux, d’yeux ou de taille.  Il s’agit de l’expression de ton visage quand tu touches Jem ou Mandy – ou quand tu parles avec Roger Mac le soir sous le porche, avec la lumière de la lune qui brille dans tes yeux. »

Sa propre voix était devenue douce et rauque, et il regarda le sol, recouvert de couches de feuilles mortes, comme des étoiles mortes sous ses bottes.

« Tu ressembles à ta mère amoureuse, voilà ce que je veux dire. Tu es exactement comme elle. »

 

Les hashtags accompagnant la publication de Diana Gabaldon sur les réseaux sociaux : #DailyLines #UntitledBook10 que l’on peut traduire par : #extraits #tome10sanstitre

 

Extrait n°5 du tome 10 : Claire et Jamie, suite de l’extrait n°2 « Une bombe entre les mains »

Extrait original en anglais  [Copyright : Diana Gabaldon]
partagé sur la page Facebook de DG le 1er juin 2022 à l’occasion de la journée mondiale d’Outlander
 

 

Le cadeau de Diana Gabaldon à tous ses fans pour le #WorldOutlanderDay 🎁 L’extrait est accompagné du message suivant : « UN GRAAAAND MERCI !!! À tous les lecteurs qui sont entrés dans le monde d’Outlander depuis le 1er juin 1991. (Bonté divine, cela fait… <compte sur les doigts>… trente et un ans ! Eh bien, le temps passe vite quand on s’amuse, n’est-ce pas ?) »

L’air s’était refroidi avec le coucher du soleil.  Il faisait maintenant nuit noire et la montagne semblait respirer, il y avait une douce sensation de printemps avec un air empli de fleurs de nuit et de résine d’arbres endormis.   Ce serait différent sur la côte.  L’air serait toujours frais, mais chargé d’odeurs de poissons et d’algues, de goudron, de bois et de sel.

Je connaîtrais peut-être une autre nuit en montagne semblable à celle-ci, peut-être deux ou trois, mais pas davantage.  Je respirai profondément, bien décidée à en profiter.

« Quand ? » demandai-je.

« Si ça ne tenait qu’à William, nous serions déjà partis« , dit Jamie en m’attirant contre lui.   » Je lui ai dit que je devais réfléchir, mais qu’entre-temps, les préparatifs seraient faits ; il n’y aura pas de perte de temps « . Il jeta un coup d’œil vers la fenêtre.   « Avec un peu de chance, Brianna et Roger Mac ont déjà réussi à le saouler ; il peut ainsi dormir sur ses deux oreilles.  Il sait qu’il est en sécurité « , ajouta-t-il, doucement.  « Je l’espère, du moins. »

« Je suis sûre qu’il le sait« , dis-je, avec douceur également, et je lui caressai le dos et ses cicatrices invisibles sous sa chemise.  Ses enfants, ses petits-enfants.  Même si ce n’était que pour un moment, ici, ensemble, dans la maison qu’il avait bâtie.

Il y eut une pause dans la musique, mais l’air était encore envahi de conversations et de rires.  Cela cessa bientôt, et il y eut quelques instants de silence avant que le son léger d’une guitare ne s’élève du feu de joie au loin.  Puis deux voix, une rauque et une douce, se mêlant dans une chanson.

🎵 Are you going to Scarborough Fair ? 🎵  Parsley, sage, rosemary and thyme… 🎵

Mon cœur se serra et ma gorge aussi.  Je n’avais jamais entendu Bree et Roger chanter ensemble.  Ils avaient certainement dû le faire avant, en privé, probablement dans le but de stimuler la voix de Roger.

Nous restâmes en silence jusqu’à la fin de la chanson, écoutant la magie.  Je levai les yeux vers le visage de Jamie, doux à la lueur des bougies, son regard lointain.  Il n’entendait pas la musique en tant que telle, mais je savais qu’il ressentait quand même la chanson.

 

Les hashtags accompagnant la publication de Diana Gabaldon sur les réseaux sociaux : #DailyLines #InHonorOf #WorldOUTLANDERDay !! #Book10 que l’on peut traduire par : #extraits #enl’HonneurDe #JournéeMondialeOutlander !! #tome10

…..A suivre !!!! 

 

Où précommander le tome 9 d’Outlander en français ?

tome-9-outlander-frnaçais
précommander

Pour la France ou la Belgique, vous pouvez passer par Amazon, ou par la Fnac. A ce jour, les librairies ne proposent pas encore de précommande. Le tome 9 – partie 1 sortira le 17 août 2022 et la partie sera disponible à partir du 5 octobre 2022 (précommande possible sur Amazon).

 

13 commentaires

  1. Merci beaucoup Aurélie pour ton travail, qui nous réjouit (enfin ceux qui, comme moi, sont faible en anglais!)

    1. Je vous suis infiniment reconnaissante pour ce résumé du net 9 car
      Ne parlant pas anglais et trop impatiente de connaître la suite….au plaisir de vous lire à nouveau

  2. Merci à vous de nous donner cet extrait du début du T.10, en effet je n’ai pas réussi à le trouver sur le site internet de Diana Gabaldon.
    Cette fois-ci, elle maintient le suspence à la fin du T.9! Dans la fin T.8, on peut dire que pour les personnages principaux, un chapitre de leurs aventures se termine et qu’ils commencent (ou reprennent) une nouvelle vie à Fraser’s ridge.
    Mais ici, de nombreuses intrigues importantes sont en cours de développement quand le livre se termine. Diana nous tient vraiment en haleine! Je souhaite autant que possible que l’écriture et la publication du prochain et ultime tome ne se fasse pas attendre plus de 3 à 5 ans, comme annoncé ci-dessus… croisons les doigts et encourageons notre chère auteure.
    En attendant, ces petits extraits qu’elle publie sont d’une grande aide pour nous permettre à patienter.
    De nouveau merci de nous les offrir sur Outlander-addict, un cadeau bien précieux vraiment!

  3. Que j’adore m’exposer à des risques et périls !!
    T’en est bien complice Aurèlie, donc je suis plus que rassurée!!😘
    D’autant plus que si je ne m’amuse pas maintenant, pas sûre de pouvoir le faire à la sortie du livre…à mon âge les années comptent double…c’est deux en un!!!😉
    Je remarque que ton temps est d’une élasticité surprenante..je ne peux qu’apprécier ta vitalité débordante et je te remercie pour ce nouveau challenge de traduction. 🙏

  4. bonjour Aurélie, comme je parle pas anglais , il me reste encore quelques années avant de pouvoir lire les bouquins de diana gabaldon .en attendant encore merci pour les traductions.

    1. Je ne suis solidaire à ton commentaire.
      Merci à Aurélie pour ses traductions qui stimulent mon intérêt à poursuivre l’aventure Outlander en français.

  5. Remerciements sincères pour toutes les traductions celle ci en fait partie…
    un bout de traduction de cette suite tant attendue Me surexcite , hâte de voir qui sera Williams et les rapports entre les trois hommes, une belle ouverture dès le premier écrit …
    Impatiente d’y être et en même temps confuse puisqu’il faudra bien une fin . Mais bon profitons !mille merci

  6. Merci Aurélie, j’aime lire ces petits bouts de livres qui me connectent avec les personnages que j’aime! J’ai acheter le livre en anglais ( que je ne parle ni lit ) pour le plaisir de l’avoir avec les autres ! Je suis contente d’avoir connu l’écriture de Diana Gabaldon , elle a vraiment un don pour nous faire frémir, rire et pleurer. Et un grand merci pour tes traductions ( en autre ) . le site est une mine d’information.

  7. Merci Aurélie spoliers ou pas je me régale, quand on aime Outlander livres et Série tout est bon à prendre surtout quand nous sommes, ne serait-ce qu au début du drougtlander…
    Tous les renseignements sont Extras donc Merci Merci 😏🥰🙏

  8. Merci pour ce résumé très complet de tous les chapitres du tome 9. Je viens de terminer la lecture de ce gros pavé de 888 pages en anglais, commencé en janvier ! L’histoire est tellement dense, les arcs narratifs de tous les personnages, même secondaires, sont si nombreux, qu’arrivée à la fin, j’avais un peu perdu le fil et je ne me souvenais pas de tous les détails. Votre résumé en français m’a permis de rafraîchir ma mémoire et m’a confirmé que j’avais bien compris l’essentiel de ce tome 9. Je dois avouer cependant que sa lecture n’a pas provoqué le même enthousiasme que les précédents opus de la saga. J’ai trouvé l’écriture moins fluide, le rythme plus lent, les personnages sont si nombreux qu’ils deviennent difficiles à suivre. On ne comprend pas tout de suite leur rapports. L’univers outlander est composé d’une multitude de personnages dont les parcours se croisent. Pas étonnant que DG ait mis si longtemps à écrire ce 9e livre. Espérons que le 10e et dernier tome voie le jour plus rapidement et nous apporte enfin toutes les réponses et le dénouement de cette incroyable aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *