Men in kilts | Sam Heughan et Graham McTavish à la reconquête des clans d’Ecosse

Men in Kilts : Sam Heughan et Graham McTavish nous parlent de la reconquête des clans, à vélo à travers l’Ecosse et plus encore…
Les stars d’Outlander se rendent dans les Highlands pour leur nouvelle série.

L’article dont je vous propose la traduction est une interview de Sam Heughan et de Graham McTavish dans le cadre de la promo réalisée pour la sortie de leur série documentaire Men in Kilts. La série va être diffusée aux Etats-Unis sur la chaîne Starz à partir du 14 février 2021.

Article paru sur le site pastemagazine.com, publié le 9 février 2021, écrit par Tara Bennett.

Tara Bennett est la journaliste qui a publié les deux livres “The Making of Outlander” qui sont des ouvrages absolument remarquables et incontournables pour tout fan de la série (bien qu’il n’existe pas de traduction française, rien que les images sont magnifiques).

The making of Outlander Tara Bennett          The making of Outlander Tara Bennett Saisons 3 et 4

Traduction en Français proposée par Maya J.

Comme la plus grande partie du globe est encore dans l’impossibilité de voyager normalement, vivre par procuration est à peu près tout ce qui nous reste quand il s’agit de nous échapper de nos maisons pour aller dans les endroits les plus éloignés du monde.

Heureusement, les acteurs Sam Heughan et Graham McTavish sont là pour nous sauver avec leur nouvelle série documentaire Starz, « Men in Kilts » centrée sur l’Écosse : « A Roadtrip with Sam and Graham. »

Le duo a travaillé ensemble dans la première saison de Outlander : ils incarnaient deux membres de la même famille écossaise du 18e siècle, Jamie Fraser (Heughan) et Dougal MacKenzie (McTavish).

Grâce à cette série, ils en ont appris davantage sur leurs propres liens ancestraux avec les clans de ce pays et sont restés amis après que McTavish soit passé à d’autres projets. Mais l’attrait de leurs racines écossaises a continué à les séduire tous les deux, et ils ont parlé de créer un podcast sur leurs origines.

Cependant, ils ont rapidement compris que l’audio n’allait pas capturer la majesté visuelle de l’Ecosse et l’idée est donc passée à quelque chose de bien plus ambitieux : une série documentaire animée par les deux hommes. Ils se sont finalement installés dans un camping-car équipé de caméras GoPro et d’une équipe minimale pour mettre au point une présentation pilote dont Starz a ensuite acheté les droits pour une série de huit épisodes.

Paste a eu l’occasion de communiquer avec les deux hommes pour obtenir des détails sur la façon dont ils ont concocté cette petite aventure.

 

Retrouvez tous les articles autour de la série Outlander sur la Boutique

Outlander Blu-Ray | Saison 3 | Outlander Addict
Outlander Blu-Ray | Saison 3 | Outlander Addict

PROMO -26%


Outlander DVD | Saison 3 | Outlander Addict
Outlander DVD | Saison 3 | Outlander Addict

PROMO -12%


Outlander DVD | Saison 5 | Outlander Addict
Outlander DVD | Saison 5 | Outlander Addict

PROMO -9%



 

Paste : Qui a eu la grande idée de créer une série documentaire sur l’Écosse ?

Graham McTavish : Nous avons eu des idées chacun de notre côté.  Il y a 30 ans, j’avais un projet qui s’appelait Clan Lands. J’avais rédigé des pages sur les clans et l’histoire écossaise. Sam, de son côté, avait lui aussi envie de mener un projet autour de l’Ecosse. Nous avons eu une conversation à ce sujet à Los Angeles une fois.

Par la suite, j’étais dans ma cuisine, ici en Nouvelle-Zélande. Sam appelle et dit : “Et si on faisait quelque chose dans ce sens ?” Il m’a suggéré un podcast, et j’ai fait semblant de savoir ce que c’était. Puis, l’idée est venu d’utiliser des GoPros, ce qui m’a un peu troublé parce que je pensais que nous devrions les porter attachés à la tête comme des lampes de mineur. Et puis Sam, très peu de temps après, a eu l’idée de le faire avec une équipe [vidéo].

Paste : Sam, vous développez vos propres projets potentiels depuis un certain temps, alors est-ce que ça vient de là ?

Sam Heughan : C’est exactement cela. Comme Graham l’a dit, nous avions tous les deux des idées pour créer quelque chose d’écossais, ou autour des Highlanders et des clans. J’avais vu l’intérêt que Outlander suscitait . J’envisageais de créer une propriété intellectuelle autour de cela, avec une émission de télévision, et puis cela a pris tout son sens. J’étais en Écosse en train de tourner Outlander et je me suis dit : “Pourquoi attendre quelqu’un ? Pourquoi ne pas le faire nous-mêmes ?” J’avais accès à toute cette équipe que je connaissais. J’avais un producteur exécutif avec qui j’avais déjà travaillé. Je connaissais le cameraman et beaucoup d’autre personnes rencontrées sur Outlander ou d’autres productions.

Mon partenaire de production, Alex Norouzi, avec qui nous avons créé d’autres choses,  est entré en scène et nous avons très vite constitué une équipe, un planning approximatif et nous avons fait venir Graham en avion sans qu’il sache vraiment ce qui se passait. Et avant qu’on s’en rendre compte, nous étions dans un camping-car.

Je l’ai pris en otage. Et puis nous nous sommes retrouvés à faire le tour de l’Écosse en voiture et c’était très simple. Nous savions où nous allions et qui nous allions rencontrer, mais le contenu dépendait vraiment de nous et de nos invités. Et je pense que la spontanéité fait vraiment partie du voyage.

 

Paste : Avez-vous pu poursuivre des chemins de traverse, ou vos destinations étaient-elles verrouillées ?

Heughan : Nous étions assez pressés par le temps. Nous savions qui nous allions rencontrer et à qui nous allions parler.

Par exemple, quand nous sommes allés dans le Clan Cameron, nous savions que nous allions parler au chef de clan. Et en entrant, vous voyez le sabre ou leur drapeau qui était utilisés à Culloden, ça vous interpelle. Et puis vous vous mettez à parler de ce à quoi il servait et comment il était utilisé. Je ne pense pas que cela ressorte après le montage, mais vous ne savez jamais quels invités vous allez rencontrer, ni où cela va vous mener dans la conversation.

Paste : Combien de jours avez-vous eu pour tout filmer ?

Heughan : Nous avons tourné, je crois, cinq jours sur trois week-ends.

McTavish : C’est incroyable tout ce que nous avons couvert.

Heughan : C’est vrai que nous avons couvert beaucoup de choses. C’était surtout des lieux et des invités. Mais nous n’avions pas les éléments de transition. Boardwalk Pictures nous a aidé à refaire certaines prises, ou à filmer des trucs dans le camping-car; cela a permis de faire des liens de transition.

 

Sam Heughan et Graham McTavish pendant le tournage de leur docu-série en septembre 2019

avec le sous-titrage en Français

Retrouvez les deux compères lors de leurs week-ends de tournage de Men in Kilts avec Sam Heughan et Graham McTavish.

Paste : Y a-t-il beaucoup de vos aventures qui ne sont pas dans la première saison ?

McTavish : Nous avons tellement de contenu, quand j’y pense, surtout en ce qui concerne les clans. Avec ce que nous avons filmé avec les clans, nous aurions pu faire deux ou trois épisodes, uniquement avec ces gens. Nous devions les adapter au format de huit épisodes. Et donc, il y a beaucoup d’autres histoires à raconter sur l’histoire de l’Écosse, c’est sûr.

Heughan : Et nous avons même réussi à relancer certaines querelles de clans aussi, laissant la « débâcle » derrière nous.

McTavish : Sam a fait en sorte que les chefs de clan, qui sont des ennemis jurés, soient au même endroit au même moment.

Heughan : Et les choses n’ont pas vraiment changé. Ils se chamaillent toujours, si j’ose dire, se disputent toujours. Mais maintenant, ils le font par e-mail et ils n’ont pas arrêté depuis que nous avons tourné. Ils continuent à nous envoyer des e-mails pour nous dire exactement ce qui s’est “réellement” passé.

McTavish : Un courriel commence par la sempiternelle phrase : “Il y a 462 ans, un de vos ancêtres a fait ceci et cela….”

Paste: Quelle est la chose la plus éprouvante que vous ayez faite pour la série ?

McTavish : Descendre en rappel d’une falaise de 300 pieds (environ 100 mètres).

Heughan : Nous avons rencontré une jeune fille d’environ 1,80 m, qui est une danseuse professionnelle des Highlands. Nous étions là, au milieu de Braemar [Aberdeenshire, Écosse], avec des épées remarquablement tranchantes, et nous avons dû apprendre la danse des épées. C’était extrêmement difficile pourtant cette jeune fille nous montrait . Ce n’était pas du tout gênant… Elle donnait l’impression que c’était très facile, et nous étions vraiment nuls . Un enfant de cinq ans saurait le faire, et nous, on n’y arrivait pas.

McTavish : Traditionnellement, quand vous faites la danse des épées, si vous touchez l’épée – c’était avant la bataille – cela signifiait que vous seriez blessé. Si vous la touchiez, cela signifiait que vous alliez mourir. J’ai mis un coup de pied à mes épées après seulement 30 secondes.

Heughan : Il est mort plusieurs fois ce jour-là.

 

Paste : Quel a été votre moyen de transport préféré ?

Heughan : J’ai essayé de faire monter Graham dans un kayak, mais ça n’a pas marché. J’ai bien aimé la moto et le side-car.

McTavish : Bizarrement, pas moi. Etonnant… En fait, j’ai bien aimé les vélos. Des vélos normaux qui roulent sur la route, c’était génial.

 

Paste : Avez-vous dans l’idée de faire une autre saison si c’est possible ?

McTavish : Oh, oui. Nous avons encore beaucoup à faire avec l’Écosse.  Beaucoup d’enregistrements  que nous n’avons pas inclus au montage.  Et puis il y a le reste du monde qui, par extension, est sous cette influence écossaise. La Nouvelle-Zélande est l’un de ces pays.

Heughan : Ou l’Amérique et le Canada. Oui, tant que Graham est prêt à conduire.

McTavish : Je conduirai un peu. Je sortirai la voiture du parking.

Heughan : Si on part du principe que nous nous déplacerons en voiture.

 

Paste : Oh, c’est une menace ou je ne m’y connais pas…

McTavish : Ça me donne vraiment froid dans le dos…

Découvrez le livre qui accompagne la série Men in kilts

Acheter le livre Clanlands avec Sam Heughan et Graham McTavish, roadtrip en Ecosse | Outlander Addict - La Boutique
Acheter le livre Clanlands avec Sam Heughan et Graham McTavish, roadtrip en Ecosse | Outlander Addict - La Boutique

Vous voulez tout savoir sur la série Men in kilts ? Retrouvez mon article complet

Men in Kilts | Une virée en Ecosse avec Sam Heughan et Graham McTavish

3 commentaires

  1. Merci ! Quel plaisir de se plonger dans ces dialogues .. aisé de m’imaginer à qq endroit .. ds l’entrée du château Cameron.. étendard épée .. Culloden.. les clans.. en tandem.. en camping-car.. et nos deux compères en fil conducteur.. à l’imagination débordante.. après l’Ecosse l’idée d’une suite ´.. sur la migration écossaise au Canada.. Nlle Zélande.. 😀! Que de belles choses à venir .. 🤞😀👋

  2. Très amusant et intéressant.
    J’ étais morte de rire à entendre que Graham est mort plusieurs fois pendant la danse de l’épée!!
    On les connait désormais nos deux lurons….on ne pourrait plus s’en passer, leur joie de vivre est tellement communicative!
    Merci Aurèlie. Toujours au top!

  3. 🙏🙏🙏pour ce très bel et très intéressant article! …nos deux compères sont vraiment incroyables et nous livrent de bien croustillantes anecdotes ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *