Outlander saison 1 | Autour de l’épisode 9 | Une bonne correction

Outlander saison 1 épisode 9 : Jamie et les Highlanders sauvent Claire de Black Jack Randall. De retour au château, la politique menace de déchirer le clan MacKenzie et l’amoureuse éconduite de Jamie, Laoghaire, tente de le reconquérir.

Titre original de l’épisode : The Reckoning
Réalisateur : Richard Clark
Scénariste: Matthew B. Roberts

Analyse de l’épisode 9 de la saison 1 d’Outlander

Je vous livre mes impressions et j’analyse certaines thématiques de ce neuvième épisode de la saison 1 de la série Outlander :

  • le personnage de Laoghaire et ses interactions avec Jamie
  • la scène emblématique de la fessée
  • la relation entre les deux frères Colum et Dougal
  • les tensions et réconciliations de Claire & Jamie
Acheter la Saison 1 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique
Acheter la Saison 1 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique

L’épisode 9, « Une bonne correction », en une phrase

Alors que la tension monte d’un cran entre Jamie et Claire, la situation se complique un peu plus à leur arrivée au château de Leoch. (source: Allociné)

Complétez votre expérience

Envie d’approfondir vos connaissances autour de l’épisode 9 de la saison 1 “Une bonne correction” et de ses petits détails, de connaître des anecdotes ou des secrets de tournage ? J’ai listé ci-dessous tous les liens disponibles en version française.

Débriefing par les producteurs et scénaristes de la série
Entrez dans les coulisses de l’épisode 9 de la saison 1
Commentaires de Ron Moore le showrunner de la série !
Ron Moore nous en dit plus sur l’épisode 9 : choix du titre, travail de certaines scènes et/ou choix d’intrigues etc… Nous avons un aperçu du travail qui est opéré dans les coulisses de la série !

Les scènes coupées Outlander Saison 1 épisode 9

Scène allongée de la rencontre entre Jamie et Horrocks
Dispute entre Claire & Jamie juste après leur arrivée triomphale à Leoch : Jamie est agacé par la réaction glaciale de Colum tandis que Claire est toujours fâchée contre lui après l’épisode de la fessée.
Pas facile de pardonner la fessée…
Jamie et Claire se sont violemment disputés. Jamie s’en ouvre auprès de son parrain Murtagh..
Colum dit à Jamie qu’il aimerait que ce soit lui qui lui succède en tant que Laird des Mackenzie. A tout prix.
Discussion entre Geillis & Jamie dans le grand Hall de Leoch : Geillis (toujours aussi mystérieuse) dit à Jamie que Claire lui pardonnera de l’avoir battue car c’est une femme forte. Elle le met en garde de ne pas recommencer car ses potions pourraient avoir des effets dévastateurs sur son “joli corps” !
L’arrivée dans la cour de Leoch : les hommes du clan sont contents d’être rentrés, Claire dit être affamée ! Murtagh enjoint Jamie de suivre Claire. Il y a beaucoup de tensions entre Claire & Jamie. Il la suit avec grand peine car elle le fuit

D’autres scènes coupées de cet épisode

Episode 9 – Toutes les scènes coupées au montage

Découvrir le livre dont est tiré cet épisode

Acheter le Livre Outlander Tome 1 | Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon - Saison 1 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique
Acheter le Livre Outlander Tome 1 | Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon - Saison 1 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique

Retrouvez le décryptage de l’épisode en Podcast

  1. OutlanderAddict - S01E09 - Je t'aime moi non plus www.outlander-addict.com 32:33
Télécharger le Podcast
OutlanderAddict – S01E9 – Je t’aime moi non plus
(clic droit > Enregistrer le lien sous…)

🎧 Retrouvez les podcasts d’Outlander Addict sur les différentes plateformes de Podcast:
Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur iTunes Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur Deezer

5 commentaires

  1. Bonjour Aurélie. Je viens d’écouter ton décryptage (occasion pour reprendre la serie du début, meme si je la connais par coeur) et mon ressenti ne diffère guère. Quel épisode plein’emotions ! L’ habillage avec le kilt est en effet une scène coupée et au premier visionnage, pour Randal, moi aussi , je me rappelle que j’ai dis : pourquoi il ne l’a tué ? Après ce qu’il lui avait fait, ça aurait été un du qu’il lui revenait. Mais, D.G.en avait décidé autrement pour la suite .(pas très gentil pour ce pauvre Jamie souffredouleur). Penses tu qu”aujourdh’hui Sam aurait exprimé sa colère avec les mêmes mimiques ? J’avais lu que Sam lui même avait fait l’escalade du mur. Bien sur, cette dispute j’ai adoré aussi. Je l’ai regardé sans compter ! Très belles performances et, encore une fois, un Sam jeune et à son premier rôle important mais qui a offert une image plus que credible. Les dialogues sont fidèles au livre et fraîchement on est surpris par tant de véhémence. Contraste flagrant entre deux personnes qui ne se connaissent pas beaucoup. Le pauvre Jamie est très vulnérable face à un amour qui l’a surpris et l’apprentissage pour mieux le gérer. On le remarque aussi dans la scène avec Laoghaire que je n’ai pas apprécié du tout. ( je n’ai pas de souvenir qu’elle y soit dans le livre). Il lui a donné l’espoir d’un futur car obligé au mariage alors qu’il aime déjà Claire. Il fallait peut-être étoffé la suite mais pour moi, ça sonnait faut. Ils auraient pu l’écrire différemment. La scène de la fessée n’est m’a pas choqué non plus, pas très drole à tourner pour eux, mais insérée dans le conteste de l’époque. J’ai adoré Claire quand elle lui lance tout a la figure !
    Dans le livre, la suite ne correspond pas trop à ce qu’on a vu, car Claire lui pardonne assez vite, ce que je n’ai pas trouvé normal. J’ai donc préféré la version tv. Superbe scène de réconciliation, même si pour moi, les expressions de Sam ne sont pas vraiment convaincantes. Je comprend, on le plonge à vif dans un thème assez hard et, comme il l’a expliqué, ça n’a pas été nécessairement aisée a tourner. Le couteau à ce moment-là, pouquoi pas. Claire se faisait poids de ses avantages on ne peut plus clairement ! Très beaux dialogues avec Colum, belle interprétation mais un Jamie toujours sous sa geôle. J’ai apprécié ton ressenti par rapport à la rivière, personnellement ça m’a parlé, comme d’autres scènes, pour la beauté des paysages qui, dans cette saison, sont tout simplement magnifiques. Je me suis aussi intéressé au lieu du tournage où a ei lieu la dispute et l’endroit est superbe ! Ça fait drôle de regarder à nouveau cette saison alors que je ne me suis pas encore remise de la 5, mais je suis certaine d’une chose : les émotions et remarques des tous premiers visionnages ne s’oublient pas car une série comme Outlander, laisse une marque indélébile à son passage.

  2. j’aime mieux le livre en fin d’épisode lorsque Jamie offre l’alliance à Claire : “Mais il y avait aussi l’autre possibilité, accepter l’anneau et tout ce qui venait avec.” “Une alliance à chaque main, l’une en or, l’autre en argent. Le fin métal me parut soudain peser de tout le poids des liens sacrés du mariage,”. L’histoire , à ce moment précis, prend une autre envergure, elle devient Claire Fraser.
    Comme un peu plus loin, Jamie dit “quand on couche avec les louves, il faut s’attendre à être mordu”; Cette phrase nous renvoie à la phrase d’Alec en début de livre :
    – Peut-être bien, mais ce n’est pas l’épouse qu’il lui faut.
    – Non, c’est une femme qu’il lui faut, pas une gamine. Et à cinquante ans, Laoghaire sera encore une gamine… Je sais reconnaitre la différence.

  3. Je prends les analyses des saisons dans le désordre, ayant découvert la série récemment…
    Il s’agit pour moi d’une scène de violence conjugale. Elle n’est pas présentée comme telle parce que l’époque la banalise comme un devoir du mari envers sa femme. Mais je crois qu’il faut garder à l’esprit que si Jaimie n’avait pas lui-même décidé que cette violence serait la première et la dernière, ce genre de corrections se seraient régulièrement répétées dans leur vie conjugale sans que rien n’y mette un terme. Claire ne me donne pas le sentiment de comprendre le geste de Jaimie – il n’y a pas de haine mais le geste est d’une grande violence avec un acharnement décuplé par la résistance de Claire – encore moins de faire un pas vers lui, ce que les scènes coupées témoignent par ailleurs : c’est l’attitude de Jaimie et elle seule qui débloque la situation. Il est tiraillé entre son clan, ses traditions et son amour pour Claire. En choisissant Claire, il sait que cela implique le renoncement à toute violence physique : Claire cède uniquement parce que Jaimie a cédé le premier. Le couteau sur la gorge scelle son pardon. La parole donnée est importante à cette époque et on la donne contre sa vie.

  4. Autre point qui me semble important : la dimension politique de la dispute et de ses conséquences, autour de la personnalité trouble de Dougal. Ce dernier a intérêt à ce que le couple Jaimie/Claire ne soit pas fusionnel. On le comprend plus tard, lorsqu’il proposera à Claire de l’épouser. Il a toujours misé sur un décès proche de Jaimie, pour épouser sa veuve et posséder les terres du clan Fraser, et un dévouement total de Claire à son mari ne peut qu’entraver ses plans. Dès le départ, il fait de leur relation sexuelle une affaire d’intérêt là où Jaimie a tenu à en faire une affaire de sentiments. Puis, le soir des noces, Dougal tente successivement auprès de Jaimie comme de Claire d’erroder toute complicité conjugale : en expliquant à Jaimie qu’il ne doit pas s’empresser de plaire à Claire ; en continuant de faire des avances à une Claire mariée (le coup de poing à Rupert est révélateur de son double échec). En choisissant Claire plutôt que les traditions claniques, Jaimie marque son premier geste officiel de non allégeance à Dougal, dont le meurtre sera la conclusion finale (et, d’une certaine manière, le point final de la vengeance de Claire vis-à-vis de la fessée : c’est comme cela que je comprends sa participation au meurtre, l’intime et le politique sont mêlés). Claire ne peut donc pardonner après ce geste de violence de Jaimie. Pas seulement parce qu’on ne peut pardonner quelqu’un qui n’a pas préalablement demandé à l’être. Mais parce que toute la raison d’être de la série est fondée sur la complicité fusionnelle de corps et d’esprit de Claire et Jaimie qui passe avant toute autre considération. Effectivement, les scènes coupées permettent de mieux comprendre que la solution passe par Jaimie et par lui seul et que Claire est dans une attitude digne et ferme que l’on ne peut que soutenir (résonance avec l’actualité des violences faites aux femmes). Son regard sur la chemise de nuit posée sur son lit en dit long (scène coupée) : ce vêtement n’est plus le symbole de cette nudité librement consentie mais imposée (fessée). Bref, une scène centrale à tous points de vue et (presque) un nouveau film qui démarre.

    1. J’adore ton analyse Alice, très bien développée et je la partage.
      Bravo, belle écriture qui porte une lecture intelligente.🌺🌺🌺

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *