Outlander saison 3 | Autour de l’épisode 10 | Ciel et Terre

Outlander saison 3 épisode 10 : Claire se met en quête de la source d’une épidémie à bord d’un navire touché par la maladie avant que des centaines de marins ne meurent. Et alors que Jamie s’entretient avec le capitaine Raines, Fergus se retrouve tiraillé entre la loyauté et l’amour.

Titre original de l’épisode : Heaven and Earth
Réalisateur : David Moore
Scénariste : Luke Schelhaas

Analyse de l’épisode 10 de la saison 3 d’Outlander

Je vous livre mes impressions et j’analyse certaines thématiques de ce dixième épisode de la saison 3 de la série Outlander :

  • Claire et la gestion de crise
  • Pourquoi on s’est tant attaché au personnage de Elias Pound en si peu de temps ?
  • Depuis le début de saison 3, il n’y a pas de véritable antagoniste
  • Zoom sur la relation entre Fergus et Marsali
  • Qui remue ciel et terre dans l’épisode ?
  • Jamie le roi des Hommes a-t-il perdu sa couronne ?
Acheter la Saison 3 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique
Acheter la Saison 3 d'Outlander en DVD et BluRay | Outlander Addict - La Boutique

L’épisode 10, « Ciel et Terre », en une phrase

Alors qu’elle lutte pour stopper l’épidémie qui ravage le navire, Claire fait une découverte troublante. Une requête de Jamie place Fergus devant un choix impossible. (source: Netflix)

L’illustration de Pitch Mani

illustration-pitch-mani-episode-10-saison-3-outlander

Retrouvez toutes les illustrations de Pitch Mani sur ses différents médias sociaux :

INSTAGRAMFACEBOOKSITE INTERNET

Elle vous offre aussi la possibilité de faire imprimer certaines de ses illustrations sur

sa BOUTIQUE ETSY

sur REDBUBBLE

Et pour découvrir qui est Pitch Mani, retrouvez notre entretien dans cet article sur mon site : Entretien avec Pitch Mani.

 

Retrouvez tous les articles autour de la série Outlander sur la Boutique



PROMO -0%


Livre Outlander | Clanlands | Sam Heughan Graham McTavish | Outlander Addict
Livre Outlander | Clanlands | Sam Heughan Graham McTavish | Outlander Addict

PROMO -0%




PROMO -0%


Sweat à  Capuche Outlander - Je Suis Prest - Motif Chardon
Sweat à  Capuche Outlander - Je Suis Prest - Motif Chardon

PROMO -0%



 

Complétez votre expérience

Pour compléter votre expérience de l’épisode 10 de la saison 3 : les vidéos

Débriefing par les producteurs et scénaristes de la série
Ron Moore, Toni Graphia et Matt Roberts nous en disent plus sur l’épisode 10 : choix du titre, travail de certaines scènes, choix d’intrigues, ce qu’ils aiment personnellement. Nous avons un aperçu du travail qui est opéré dans les coulisses de la série !
Caitriona Balfe et Sam Heughan | Séance photo pour la couverture magazine EW

▬▬▬▬▬ ✳💛✴ 𝐂𝐨𝐧𝐭𝐞𝐧𝐮 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐯𝐢𝐝𝐞́𝐨 ✴💛✳ ▬▬▬▬▬

➖ Interview et images de Sam Heughan et Caitriona Balfe
➖ Promotion de la saison 3 d’Outlander
➖ Le couple le plus sexy de la télévision est réuni pour la saison 3 | Cover Shoot | Entertainment Weekly
➖ Coulisses du tournage de la séance photo pour la couverture du magazine EW

Anecdotes et secrets de tournage Outlander Saison 3 épisode 10

Plongez dans cet épisode avec des croquis exclusifs, des plans de production et des faits amusants fournis directement par l’équipe d’Outlander.

Dans cette section, le contenu original provient directement du site Starz. Je me suis “contentée” de le traduire en français. Ce contenu ne m’appartient pas.

LA TYPHOÏDE À BORD
“Quand nous sommes arrivés ici, nous avons commencé par toutes les scènes sur le Porpoise, et nous filmions à l’intérieur du navire, dans la cuisine. Nous avions beaucoup de figurants, tous couchés dans des hamacs qui étaient suspendus partout, et ils étaient tous couverts de vomi. Du faux vomi qui avait été fait pour ressembler à du vomi, mais qui en avait aussi l’odeur. Il faisait dans les 30°, et c’était une expérience très chaude et malodorante. De plus, si l’on ajoute à cela le tangage du bateau, je pense que nous n’avons pas eu besoin d’en faire trop avec nos réactions, en descendant dans cet endroit vraiment humide et malodorant”. – Caitriona Balfe (Claire Randall Fraser)

“Comme pour chaque chose dans Outlander, nous aimons faire les choses bien. Nous aimons être précis et la séquence sur la typhoïde n’a pas fait exception. Il y a eu de nombreuses discussions sur ce qu’il y aurait dans le vomi, la quantité de vomi, l’endroit où il se trouverait, et, à la fin de la journée, tout le monde sur ce navire se sentait aussi malade qu’il en avait l’air.

Le département maquillage a fait un excellent travail, mais le mélange liquide que nous avons fini par utiliser a aussi été utilisé sur le pont pour certaines scènes. Nous avons fait un mouvement de tangage sur le plateau, un balancement d’avant en arrière, et à la fin de la journée, je dois admettre que je souffrais moi-même du mal de mer : le balancement d’avant en arrière combiné au vomi et ce, pour toute la journée, a créé une atmosphère qui rendrait malade n’importe qui, moi y compris. Et je n’avais même pas la typhoïde ! C’était une journée à l’image d’Outlander, où nous faisons tout avec précision et dans les moindres détails”. – Maril Davis, productrice exécutive

 

LA CUISINE DU PORPOISE
PHOTOS DES COULISSES

Découvrir le livre dont est tiré cet épisode

Acheter le Livre Outlander Tome 3 | Le Voyage de Diana Gabaldon - Saison 3 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique
Acheter le Livre Outlander Tome 3 | Le Voyage de Diana Gabaldon - Saison 3 d'Outlander | Outlander Addict - La Boutique

Retrouvez le décryptage de l’épisode 10 en Podcast

  1. OutlanderAddict - S03E10 - Ciel et Terre www.outlander-addict.com 36:52
Télécharger le Podcast
OutlanderAddict – S03E10 – Ciel et Terre
(clic droit > Enregistrer le lien sous…)

🎧 Retrouvez les podcasts d’Outlander Addict sur les différentes plateformes de Podcast:
Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur iTunes Retrouvez les podcasts d'Outlander Addict sur Deezer

7 commentaires

  1. Bonsoir Aurélie. J’ai ris de bon coeur en lisant les commentaires de Cait et Maril sur la journée de tournage parmi “les malades” ! Les mines de tous les participants auraient bien valu d’être tournés en camera cachée….des fous rires assurés certainement !
    Encore le souci du détail qui rend cette série unique, si attachante et remplie d’émotions.
    Merci.🌹

  2. Bonjour Aurélie,
    J’ai trouvé que cet épisode était sous le signe de la pression avec l’épidémie, la découverte du capitaine que jaimie est un hors la loi et de l’émotion avec le lien que tisse Claire avec Elias et le tragique décès de celui-ci,Claire qui ce jette a l’eau pour rejoindre Jaimie …
    Quand au roi des hommes et bien il est humain 😉
    Bonne journée

  3. Bonjour Aurèlie. Ton commentaire était au top, comme toujours, je vais poster mon commentaire, donc, avec le plaisir en plus de te remercier pour tout ton travail.
    C’est un épisode qui m’a bien plu, qui nous offre en même temps, le récit de Claire et Jamie, confrontés encore une fois, à une dure épreuve.
    On retrouve Claire dans la réalité d’une épidémie de l’époque, le manque de connaissances et les conditions pénibles que ces malades subissaient pendant la traversée en mer. Les livres sont parsemés de récits de ce genre, parfois plus durs encore, illustration de la noirceur de la misère et de l’ignorance. Notre Claire connait, elle a 200 ans d’avance, elle œuvre de toutes ses forces, portée par un serment, architecte pointilleux du moindre petit détail. Au contraire de Jamie, ses occupations sont tellement éreintantes qu’elles mettent en sourdine son désarroi, jusqu’au petit moment de répit ou elles reviennent en force, ou la douleur de la séparation fait surface, ou l’angoisse de ne plus le retrouver se mélange au lourd silence d’une solution. L’ histoire du jeune Elias est touchante et par sa réalité elle s’exprime aussi sur celle de beaucoup d’autres que, comme lui, ont parcouru le même chemin sans trop savoir où il les aurait amené. Ces sont des moments d’émotions qu’apporte ce personnage, sa fraicheur juvénile, habillée d’une grande maturité, permet aux deux, de se complaire tacitement du rôle d’avoir et d’ être “une mère” dans le partage d’un besoin d’affection si bénéfique. Personnellement je lui aurais laissé la patte de lapin, mais je pense que Claire n’a pas eu le courage de la refuser, même si pour de bonnes raisons, car le geste d’Elias était un geste de partage très fort. Sa mort est arrivée furtive, comme la présence de ce personnage, je ne m’y attendais pas non plus et pour Claire un deuil de plus qui la touchait comme amie, pas comme médecin. Très émouvant aussi le moment de la mise à l’eau des cadavres, bien réalisé, le partage d’un dernier adieu que le bruit des cannons on rendu de plus solennelles. Une réalité de la vie de marin qui méritait d’ être connue et qui doit avoir touché toute âme sensible.
    Le récit s’ étoffé aussi de l’intrigue de Mr. Tomkins, de la découverte de Claire de l’ accusation qui pend sur la tète de Jamie. Elle ne s’en défend pas pourtant, même si sa vérité ne lui aurait apporté aucun bénéfice là où elle était, c’était certain. Je n’ai pas trop compris l’ image du début d’épisode où on est en train de casser un tonneau de crème de menthe…pourquoi et qui pouvait savoir que dans celui là il avait un cadavre… personnellement c’est avec un point d’interrogation que j’ai regarder cette scène!
    Le nouveau gouverneur de le Jamaïque est à bord du Porpoise et je regrette beaucoup que ce qui est relaté dans le livre n’ait pas été porté à l’écran, j’ai bien aimé cet moment qu’il passe avec Claire.
    Sur l’Artemis par contre, la colère de Jamie fait rage emportant tout sur son passage. Scène écrite pour la série, en effet, où je n’ai pas trop apprécié le comportement du capitaine Reines. Etant Jamie subrécargue, il lui devait au moins le partage des décisions, si Jamie n’avait pas à s’emporter de la sorte, geste considéré comme instigation à l’ émeute, Reines n’avait pas non plus à agir seul, il ne s’agissait pas de sa femme, le fait que l’Artemis n’aurait pratiquement pas pu suivre la vitesse du Porpoise étant en soit un’ évidence de taille. De toute façon, déjà dans l’ épisode précèdent, on avait compris qu’il était seul maitre à bord. Mais notre Jamie était aveuglé par la colère, on compatis, encore une dure épreuve à subir, une de plus. J’ai bien aimé l’ interprétation de Sam dans le cachot. Jamie rejette sa souffrance sur Fergus, oubliant tout sentiment envers lui, pour exaucer les siens, répudiés et arrachés de force par le silence de Reines. Rongé par la jalousie, désespéré dans l’impuissance, frustré d’une souffrance qu’il connaissait bien qu’il ne se voyait pas pouvoir endurer encore, il aurait été prêt , en effet, à faire n’importe quoi. On retrouve Fergus avec sa grandeur d’ âme qui le définit si bien, qui fait chaud au cœur et qui, aux pas calfeutrés, œuvre pour le bien de Jamie et Marsali qu’il aime sincèrement. Il a pris la place de l’homme qui plus tard l’appellera” son fils”, pour lui rendre plus tard avec tous les honneurs. Des tendres moments avec celle qu’il aime, prélude d’un’ histoire qui va perdurer, le sourire satisfait de Marsali qui, si même frustré dans son élan, sait désormais qu’elle pourra compter sur un homme “droit dans ses chaussures”. Bien ficelé tout ça, les dialogues apportaient le nécessaire pour rentrer dans le ressenti de tout à chacun, dans des réplique bien enchainées les une aux autres.
    Avec le saut de Claire du bateau, je me suis dite que cette femme a plein de ressources, encore une fois. Mal nourrie et épuisée, seule la force de son amour pouvait l’ entraîner dans une décision si périlleuse qui aurait pu s’ avéré fatale. Sa ténacité et sa force de caractère sous la plume de DG, nous apportent l’espoir d’une réussite rendant ce personnage invincible à toute épreuve. La performance de Claire est encore une fois, extraordinaire, Cait parle avec ses yeux doublant l’impacte de son interprétation. Je n’avais pas remarqué le détail de sa queue de cheval, et je suis contente de t’ entendre dire que quelques mots parfois suffisent pour que l’émotion t’emporte, car c’est ce que j’ai toujours aimé dans Outlander, (entre autre), une petite phrase, un regard qui te bouleverse par sa puissante démonstration et qui me laisse énormément déçue quand il n’y en a pas.
    Si Claire ne s’est pas noyé ou fait dévorer par un requin, la suite se présente aventureuse.
    Un tout grand merci pour les infos sur l’installation de ton logo, rapide et facile, maintenant je vais pouvoir te retrouver encore plus vite!!!!
    Bien sûr un autre énorme merci de plus pour toutes les traduction des différents articles à toi et tes collaboratrices,
    et au plaisir de la prochaine fois.

  4. Merci Aurelie pour ce décryptage qui m’a permis d’apprécier cet épisode que je n’ai pas aimé quand je l’ai vu la 1ere fois.
    Je partage ton analyse sur les différents personnages du Porpoise, que je vois d’un autre œil maintenant.
    Je trouve que cet épisode fait une belle part à l’amour, bien sûr entre Claire et Jamie même séparés, mais aussi à l’amour filial. Jamie est touchant avec les photos de sa fille qu’il regarde en boucle, avec Fergus à qui il dit « mon fils », et Claire qui est très maternelle avec le jeune Elias Pound. Je sens ce désir fort de famille, annonce la prochaine saison.
    Je crois que ce qui m’a gêné c’est de voir cette mutinerie avec Jamie qui finit enfermé, c’est pas crédible et pas très interessant.
    Jamie est-il toujours le roi des hommes ? Pour moi oui il l’est, rien n’a changé chez lui.
    Ça le rend fou d’être séparé de Claire, il est prêt à tout pour aller la chercher, finalement il est égal à lui-même, il l’a toujours fait et continuera…

  5. Bonjour Aurélie
    Concernant la réaction de Jamie au départ de Claire à bord du “Porpoise”, dans la sėrie TV, elle ne correspond pas au livre comme beaucoup ont dû s’en rendre compte. Dans le roman, il monte à bord du navire de guerre lorsque il est à l’ancre près de l’île de Grand Turk et il a une confrontation musclée avec le Capitaine Lėonard. Donc il ne s’agit pas d’impliquer ses hommes dans une mutinerie mais d’un acte individuel. Jamie (comme Claire) n’hésite jamais à prendre des risques énormes quand il s’agit de secourir Claire et inversement.
    Les scénaristes ont opté pour l’idée d’une mutinerie peut-être simplement pour des raisons pratiques, plus simple et rapide de mettre en scène le personnage enfermė dans la cale plutôt que de filmer une scène où il rejoint à la nage le Porpoise et grimpe le long de la coque etc…etc…
    Cela a permis de mettre en relief les personnages de Fergus et Marsali. Et même si l’attitude de Jamie semble excessive, elle montre qu’il est prêt à tout pour rejoindre Claire. L’interprétation de S. Heugan est parfaite, exprimant très bien ce moment de folie qui le saisit.
    Sincèrement il faut reconnaitre que la qualité de l’interprétation de C. Balfe et S. Heughan sont fondamentales pour le succès de la série. Bravo pour le casting en général d’ailleurs. Nous sommes nombreux à attendre des nouvelles du tournage de la série 6, avec malgré tout de l’inquiétude pour les acteurs et les équipes de tournage, liée à la situation sanitaire.
    Et un grand merci à vous Aurélie ainsi qu’à tous (toutes) ceux et celles qui participent à ce site dédié à Outlander.

    1. 🙏🙏 Merci Francesca !
      J’attends avec la même impatience des nouvelles de la saison 6 !
      Bien à vous,
      Aurélie

    2. Celà fait plaisir de voir que d’autres passionnés comme moi, ont étoffé ce site de leurs commentaires.
      Il offre tellement de sujets à développer, que je suis parfois fort étonnée de ne voir que le mien.
      Il est si beau, complet et inspirant qu’il fait pour moi partie integrante de la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *