VIDEO – Autour de l’Episode 12 de la Saison 5 – Never My Love


Saison 5 Episode 12, « Never My Love »

Je décrypte pour vous ce dernier épisode de la saison 5 de la série Outlander.

Je vous livre mes impressions, je compare roman et série télé et j’analyse certaines thématiques :

  • Les petites pépites glissées par les auteurs dans l’épisode : toutes les références que vous pouvez y trouver !!!!
  • Comment Claire a créé le monde de son rêve-échappatoire, produit de son mécanisme de défense par dissociation
  • Les motivations de l’enlèvement par le clan “Brown”
  • Le sauvetage, sa réalisation époustouflante
  • L’amour de tous les “enfants” de Claire : Ian, Fergus, Marsali et Brianna
  • La force de l’amour entre Claire et Jamie, véritable pansement à l’âme
  • Le faux-départ de Brianna et Roger

 

 

L’épisode, en une phrase

Passé et futur, rêve et réalité se bousculent dans l’esprit de Claire alors qu’elle subit une terrible épreuve. Le voyage de Brianna et Roger prend un tour surprenant. (source: Netflix)

 

 

Pour compléter votre expérience de l’épisode :

  • débriefing par les producteurs de la série, Maril Davis et Matt Roberts :

  • Caitriona Balfe, le réalisateur Jamie Payne et les scénaristes de l’épisode Toni Graphia et Matt Roberts

 

 

Pour prolonger l’expérience et rester dans l’univers d’Outlander:

  • “Le chardon et le tartan” en version livre sur Amazon.fr: https://amzn.to/2Z7YzTF
  • “Le chardon et le tartan” en version audio sur audible.fr: https://amzn.to/2JXmTRM
  • Regarder la série Outlander sur NETFLIX: https://www.netflix.com/fr/
  • Les DVDs et Blu-rays des Saisons 1 à 4 d’Outlander sur Amazon.fr
  • 2 comments

    1. Et voilà, c’était le dernier épisode, intense mais parfois dur, aux émotions bouleversantes qu’on regarde à travers nos larmes. Un récit difficile et poignant mais interprété et réalisé de façon magistrale ! Admiration conquise face à tant de maestria ! Il n’empêche que après le 1er visionnage, une grande tristesse m’avait envahi, tout étant envoûtée par quelque chose d’indefinissable et captivant qui en découlait. Et le besoin de le revoir est devenu nécessité, et plus je le regardais, plus il detegnait de sa beauté puissante. C’est un épisode qui est différent des autres dans tous ses thèmes, un final de saison inattendu comme annoncé, mais qui a tenu toutes ses promesses. Pas de générique habituel, pas de musique à la fin. Hommage à la terrible réalité de Claire ? À son penible rétablissement ? À cette tension toujours palpable et déchirante qui nous envahit pendant tout l’épisode ? À ce vide qui va nous habiter pendant un long moment ? S’il est vrai qu’il était étonnamment plus court que d’autres, il est passé vite, trop vite, tellement il était palpitant. Le contraste des couleurs est frappant et minutieusement travaillé. Le flashback de Claire reflète toute la force de l’espoir et des liens qui alimentent son existence. Tous ceux qu’elle aime, son Jamie, présence vitale et protectrice dont elle se languis désespérément, sa façon à elle pour estomper sa souffrance et sa douleur, une soupape de survie et pour nous, un moment d’alléger notre regard sur son insoutenable calvaire. Tout simplement magnifiques ces petits rappels aux autres épisodes parsemés par ci et par là. Les images de Claire son voilées d’un écho lointain, qu’elle peut à peine entendre, son esprit bayonné de sa propre nature comme son corps. Que dire de ces retrouvailles avec Jamie qui ne portent que des superlatifs ! Presque pas de mots, les regards et la vengeance ! Des scènes fortes, poignantes, superbement bien interprétées, des images à couper le souffle que tu respire comme l’oxygène après un’apnée. J’ai a.do.rè ! Des interprétations extraordinaires pour tout le monde, une Claire qui à toujours été à la hauteur de son talent et un Jamie qui me fait fondre comme une bougie allumée ! Cette scène finale, encore un hymne à l’amour, est d’une pure beauté, superbe élégance d’un sentiment qu’on ne peut saisir dans sa puissance mais qui est capable d’estasier dans son plus simple apparat ! (Dans le livre Jamie relâche ses emotions et il pleure sur l’oreiller. Quelques secondes en images, auraient sublimé ce moment à l’intensité rare.)Beaucoup de répliques aux épisodes passés, des souvenirs, cette scène sur la terrasse et ce ‘Sing me a song’ sans musique, le bruit tintinnant de la pluie en arrière, chantée très lentement comme s’il ne voulait pas nous quitter, pourraient amener à croire qu’il n’y aura pas de suite et que leur histoire s’arrête là. Les nouvelles, heureusement, ne vont pas dans ce sense, mais n’ayant pas eu de cliffhangers, il aurait pu très bien en être un.

      Parfaitement d’accord avec toi pour la temporalité du voyage de Brianna et Roger et le ventre de Marsali. Étonné aussi car ce genre de détail sont rarement négligés. L’épisode étant intense à tout niveau et difficile, leur developpement aurait peut-être demandé trop de temps. Les hommes de Lionel Brawn sont en effet nombreux. Peut être qu’ils faisaient déjà partie de la milice que lui et son frère voulaient recruter, peut être qu’il redoutait le clan Fraiser et il a préféré partir en sécurité numérique, le nombre cachant la crainte de Jamie, que son ego ne voulait pas reconnaître mais qui l’habitait inconsciament. Je me suis demandée aussi pourquoi il n’ont pas enterrés les cadavres, ( un detail qui coulait de source peut-être vus les antécédents,) et pourquoi il n’on pas tué Lionel. C’est pareil dans le livre, je n’ai pas terminé le thome 6 et j’ignore quelles conséquences l’auteure decrit. Il est clair que son frère à déjà lancé la pierre, à suivre ! Pour le petit lapin, il surgit toujours dans de moments difficiles, fragile et attachant, il nous offre cette nostalgie attachante qui enveloppe notre mémoire souvent sous forme de pelouche. J’ai pensé aussi qu’il etait une proie facile pour les Highlander et qu’il constituait souvent leur repas, donc image incontournable.

      Un tous GRAND merci à toi Aurélie et à tes acolytes pour ces superbes décryptages que tu nous offres. J’espère que le moment venu, tu pourras me faire part de la date pour ceux qui concerneront les saisons 3 et 4. Il y matière que j’aimerais vraiment partager avec toi. Je souhaiterais m’excuser pour les fautes d’ortographe que je vois trop tard. S’il est vrai que le français n’est pas ma langue maternelle, il est tout aussi vrai que mes émotions m’aveuglent ! Je lève mon verre à cette addiction dévorante, à tout effort pour l’intraitenir sainement, à cette saison 5 magnifique qui ne pourra jamais se tarir d’éloges, à toi et à tous les fans : SLAINGE VAR !!!

    2. Cet épisode est un chef-d’oeuvre, tant au niveau de la qualité du jeu d’actrice de Caitriona, mais aussi de la qualité des décors et lumières.
      Il est tout en émotion, tout en regards et peu de dialogues.
      La musique “never my love ” est tellement envoûtante, que nous sommes plongés dans ce rêve dissociatif de Claire , comme si nous étions aussi dans cet état de dissociation. C’est très fort.
      La symbolique de tous ces objets ,de son passé, qui sont répartis dans sa maison imaginaire est aussi incroyable, ainsi que de voir Murtagh . Cela pourrait être le tout dernier épisode qu’ils n auraient pas fait plus fort !
      En ce qui concerne le retour de Brianna et Roger, cela me rassure par rapport aux livres de Diana. Mais de ce fait, je n’ai pas vraiment saisi l intérêt de nous faire croire qu’ils allaient partir. Juste d accord avec toi pour nous montrer qu’ils sont vraiment chez eux ,à cette époque. Comme si ils en prenaient conscience.
      Pourquoi pas ?
      Et pour revenir à Claire et Jamie, les dernières scènes sont magnifiques et tout en sobriétées : celle où ils se redisent qu’ils s’aiment et dans le lit , où elle lui dit qu’elle se sent en sécurité dans ses bras…
      Cette saison 5 a été de loin la plus belle en émotion ,je crois que j’ai versé ma larme souvent.
      Avec le confinement, j’ai eu l occasion de voir et revoir les saisons précédentes et je n’ai pas eu autant de larmes !
      Merci encore pour tes décryptages et au plaisir de t’écouter encore .

    Leave a Reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *